L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions (110)
signatures (4079)
Accueil / Actualités / Pétition : APPEL INTERNATIONAL CONTRE la dissolution de l’INRP

Pétition : APPEL INTERNATIONAL CONTRE la dissolution de l’INRP

Identifiants personnels
Lien hypertexte :

Un message, un commentaire ?

le 17 septembre 2010

4079 personnes ont signé ce texte : liste des signataires

CONTRE la dissolution de l’Institut National de Recherche Pédagogique (INRP, France) ! POUR que l’INRP ait les moyens de développer ses missions au service de la recherche, de l’éducation et de la formation !

Comme vous le verrez dans le texte de la pétition, étonnamment, on ne tient plus compte des conclusions de l’AERES ! Vous avez la possibilité de vous joindre aux signataires qui « demandent pour l’INRP une refondation constructive, sans violence institutionnelle qui renforcerait l’instabilité de la gouvernance dénoncée par le rapport de l’AERES. "Aucun autre établissement en France n’offrant un service comparable" comme le souligne son directeur, l’INRP doit être un institut de recherche, sous tutelle interministérielle, disposant des moyens humains et financiers à la hauteur de ses missions au service de la recherche et de tous les acteurs de l’éducation et de la formation. »


LA PETITION

CONTRE la dissolution de l’Institut National de Recherche Pédagogique (INRP, France) ! POUR que l’INRP ait les moyens de développer ses missions au service de la recherche, de l’éducation et de la formation !

(english version below) La disparition de l’Institut National de Recherche Pédagogique (INRP) est programmée pour le 1er janvier 2011, date à laquelle il sera intégré à l’École normale supérieure de Lyon (ENSL). Les signataires, issus des communautés internationales de recherche concernées par l’éducation et la formation, constatent que la décision des ministères français de réduire l’INRP à un département au sein de l’ENSL :
-  est imposée, sans consultation, ni sur son intérêt scientifique et institutionnel, ni sur ses modalités de réalisation ;
-  ne tient aucun compte des conclusions des procédures actuelles d’évaluation en France. L’Agence d’Évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (AERES) préconise en effet de “pérenniser les missions centrales de l’INRP” –“diffusion des résultats de la recherche en éducation, évaluation des innovations pédagogiques, expertise opérationnelle acquise sur le terrain grâce aux enseignants associés, actions de formation des enseignants, veille scientifique et technologique, conservation et développement des collections muséographiques et bibliographiques en matière de recherche en éducation” ;
-  détruit, par la dissolution de l’INRP et l’abandon de la tutelle Éducation nationale, des liens précieux entre recherche et acteurs de l’éducation.

Les signataires refusent que :
-  la France perde son outil national de recherche en éducation et le remplace par une plateforme sans personnels de recherche permanents, qui n’assurera pas les travaux sur le long terme comme seule pourrait le faire une structure pérenne ;
-  l’abandon du Musée National de l’éducation (Rouen) et la dilution des recherches du Service d’Histoire de l’Éducation (Paris) mutilent le potentiel de l’INRP ;
-  le repli sur Lyon –concentration géographique des unités mixtes– fasse de l’INRP un établissement régional dont le service ne couvre plus tous les domaines – recherche, ingénierie pédagogique, expertise, aide à la décision, ressources, médiation ;
-  l’abandon de la tutelle interministérielle (Éducation nationale, Recherche, Enseignement Supérieur) détruise la complémentarité des expériences entre recherche et acteurs de terrain et interdise des travaux collaboratifs avec les enseignants, de la maternelle à l’université, dont les résultats reconnus peuvent être utilisés dans les classes ;
- l’enfermement des travaux de l’INRP dans l’espace institutionnel de la formation des élites disciplinaires qu’est une ENS conduise au dépérissement des recherches sur les formes élémentaires des savoirs fondamentaux et leur transmission scolaire, à l’abandon de recherches nouvelles sur la prolongation de la formation à l’âge adulte ; 
-  un interlocuteur français crucial, en matière de recherche en éducation à l’échelle européenne et internationale, disparaisse.

Les signataires demandent pour l’INRP une refondation constructive, sans violence institutionnelle qui renforcerait l’instabilité de la gouvernance dénoncée par le rapport de l’AERES. "Aucun autre établissement en France n’offrant un service comparable" comme le souligne son directeur, l’INRP doit être un institut de recherche, sous tutelle interministérielle, disposant des moyens humains et financiers à la hauteur de ses missions au service de la recherche et de tous les acteurs de l’éducation et de la formation.


RESEARCHERS’ INTERNATIONAL APPEAL

AGAINST the dissolution of the Institut National de Recherche Pédagogique (INRP, France)1 FOR the INRP to have the means to develop its missions in the service of research, education and training !

The disappearance of the Institut National de Recherche Pédagogique (INRP) is planned for 1st January 2011, at which date it will be integrated into the Ecole Normale Supérieure de Lyon (ENSL). The signatories, coming from international communities of researchers involved in education and training, note that the decision by the French Ministries to reduce the INRP to a department within the ENSL :
- Has been imposed, without any consultation regarding either its scientific or institutional interest or the practical details of how the changes are to be implemented ;
- Doesn’t take into account the conclusions of the current assessment procedures in France. Indeed, the Agence d’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (AERES)2 has recommended « the prolongation of the INRP’s central missions on a permanent basis », that is “the circulation of the results of educational research, the evaluation of pedagogical innovations, operational expertise acquired from fieldwork with associated teachers, in service teacher training courses, scientific and technological surveillance, the conservation and development of museographical and bibliographical collections related to educational research” ;
- Destroys, through the dissolution of the INRP and the withdrawal of the tutelage of the National Education Ministry, the precious links between research and the different actors in the education system.

The signatories refuse :
- That France should lose its national educational research tool and should replace it with a platform which, in the absence of permanent researchers, will not be able to ensure work on long-term projects in the way only a sustainable structure can ;
- That the abandonment of the National Museum of Education (Rouen) and the weakening of research in the History of Education Service (Paris) should cripple the potential of the INRP ;
- That the geographical concentration in Lyon of all the mixed research units should turn the INRP into a regional organisation which no longer operates in every domain – research, pedagogical engineering, assessment, help in decision-making, resources, mediation ;
- That the withdrawal of interministerial tutelage (National Education, Research, Higher Education) should destroy the complementarity between the experiences of researchers and actors within the system and should exclude collaborative work with teachers, from nursery school to university, whose results are recognised and can be used in the classroom ;
- That the locking up of the INRP in an elitist academic institution such as the ENS should lead to the decline of research on the elementary forms of fundamental knowledge and their transmission in the classroom, and to the abandonment of new research related to life-long training ;
- That a crucial French representative of educational research on a European and International scale should disappear.

The signatories demand a constructive reshaping of the INRP, without the institutional violence which would reinforce the instability of the governing body that was indicated in the AERES report. As the director points out : “Since no other organisation in France provides a comparable service, the INRP should remain a research institute, under interministerial tutelage, having at its disposal human and financial means which match the missions it performs in the service of research and all the actors in the field of education and training.”

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

1 The National Institute for Pedagogical Research

2 French Evaluation Agency for Research and Higher Education


Les 130 premiers signataires :

  • Gilles ALDON, Chargé d’études et de recherches, INRP
  • Robert AIKEN, Professor College of science and technology, Temple University, Philadelphia, USA
  • Abraham ARCAVI, Professeur d’université, The Weizmann Institute of Science, Israël
  • Pierre ARNOUX, professeur des universités, Institut Mathématique de Luminy, université Aix-Marseille 2
  • Michèle ARTIGUE, Professeur d’université, Paris 7, membre démissionnaire du conseil scientifique de l’INRP
  • François AUDIGIER, Professeur honoraire, Faculté de psychologie et sciences de l’éducation, université de Genève, Suisse
  • Eric BARBAZO, Enseignant, Président de l’Association des Professeurs de Mathématiques de l’Enseignement Public
  • Jean-Marie BARBIER, Professeur des universités, Président de la section CNU de sciences de l’éducation
  • Sylvie BARMA, Professeure Université Laval, Québec, Canada
  • Georges-Louis BARON, Professeur des universités, Université Paris Descartes
  • Mariolina BARTOLINI BUSSI, Professor, Università di Modena e Reggio Emilia, Italie
  • Hyman BASS, Professor, mathematics and mathematics education, university of Michigan, USA
  • Jerry P. BECKER, professor, Dept. of Curriculum & Instruction, Southern Illinois University, USA
  • Francine BEST, directrice honoraire de l’INRP, inspectrice générale honoraire de l’éducation nationale, présidente d’honneur de la JPA et des CEMEA
  • Alan J. BISHOP, Emeritus Professor, Faculty of Education, Monash University, Australia
  • Audrey BOSSART, Chercheuse, Facultés universitaires catholiques de Mons, Belgique
  • Guy BROUSSEAU, Professeur des universités, Didacticien des mathématiques, médaille Félix Klein 2004
  • Doug BROWN, Expert Consultant, BECTA, UK
  • Thierry CADART, secrétaire général du SGEN-CFDT
  • Tania CAMPOS, Professeur des universités, Directrice du programme de post-graduation (Master/Doctorat) de l’Université Bandeirante de São Paulo, Brésil
  • Ricardo CANTORAL, directeur du département d’éducation mathématique, CINVESTAV, Mexico
  • Jaime CARVALHO E SILVA, professeur, département de mathématiques, université de Coimbra, Secretary-General of ICMI (International Commission on Mathematical Instruction)
  • Jean-Emile CHARLIER, Professeur ordinaire, Facultés universitaires catholiques de Mons, Belgique
  • Suzanne - G. CHARTRAND, Professeur titulaire, Faculté des sciences de l’éducation, Université Laval, Québec
  • Christian CHEVALIER, secrétaire général du Syndicat des enseignants (SE-UNSA)
  • Yves CHEVALLARD, Professeur des universités, Didacticien des mathématiques, médaille Hans Freudenthal 2010
  • David CLARKE, Professeur International Centre for Classroom Research, University of Melbourne, Australia
  • Valentina DAGLENE, Head of Department of Informatics, Institute for Mathematics and Informatics, Vilnius, Lithuania
  • Ubiratan D’AMBROSIO, Professor, Universidade Estadual de Campinas, São Paulo, SP, Brazil
  • Christian DEPOVER, Professeur des universités, Département des Sciences et de la Technologie de l’Education, Université de Mons, Belgique
  • Marie-Claude DEROUET-BESSON, Maître de conférences, INRP, élue au CS INRP
  • Jean-Louis DEROUET, Professeur des universités, INRP, élu au CA INRP
  • Michel DEVELEY, Professeur des universités, sciences de l’éducation, Lyon 2
  • Christine DEVELOTTE, Professeur des universités, INRP, élue au CS de l’INRP
  • Marc de VRIES, Professeur, Delft University of technology, Pays Bas
  • Jean-Luc DORIER, Professeur d’université, Université de Genève, Suisse
  • Tommy DREYFUS, Professeur d’université, Université de Tel Aviv, Israël
  • Jean-Louis DUFAYS, Professeur d’université, Directeur du Centre de recherche interdisciplinaire sur les pratiques enseignantes et les disciplines scolaires (CRIPEDIS), Université catholique de Louvain, Belgique.
  • Jean-Louis DUMORTIER, Professeur ordinaire, Université de Liège, Belgique
  • Marc DURAND, Professeur, Faculté de psychologie et sciences de l’éducation, université de Genève, Suisse
  • Eric FALARDEAU, Professeur, Directeur du CRIFPE-Laval, Faculté des sciences de l’éducation, Université Laval, Québec, Canada
  • Olivier GEBUHRER, MCF Honoraire, Université Strasbourg, responsable national PCF enseignement supérieur recherche 
  • Uwe GELLERT, Professeur des universités, Université de Hamburg, Allemagne
  • Christine GERLOFF-GASSER, Maître d’enseignement et de recherche Université de Zurich, Suisse
  • Michel GEVREY, ancien secrétaire national du SNI-PEGC/FEN, ancien conseiller économique et social
  • Roland GOIGOUX, Professeur des universités, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand
  • Patrick GONTHIER, secrétaire général de la fédération UNSA Éducation, membre du bureau exécutif de l’Internationale de l’Éducation
  • Boyka GRADINAROVA, Professor, Technical Universiy of Varna, Bulgaria
  • Monique GRANDBASTIEN, Professeur des universités émérite, UHP Nancy
  • Ghislaine GUEUDET, Professeur des universités, Directrice adjointe du CREAD (Rennes)
  • Bernadette GROISON , Secrétaire générale de la FSU
  • Judy HAMMOND , Professor, Faculty of Information Technology, University of Technology, Sydney
  • Roger HERB, Professor, Universität Frankfurt am Main, Allemagne
  • Marja van den HEUVEL-PANHUIZEN, Professor Freudenthal Institute, Utrecht university, Pays Bas
  • Celia HOYLES, Professeur des universités, London Knowledge Lab, Institute of Education, University of London Médaille Hans Freudenthal 2004
  • Roland HUBERT, Enseignant, Co-secrétaire general du SNES-FSU
  • Márta HUNYA, Senior researcher, Hungarian Institute for Educational Research and Development
  • Micheline IZBICKI, présidente de l’UDPPC (Association des professeurs de physique et de chimie)
  • Eva JABLONKA, Professor of Mathematics Education, Luleå, University of Technology, Sweden
  • Gisèle JEAN, Enseignante, IUFM Poitiers
  • Gabriele KAISER, Professeur des universités, Faculté d’éducation, université de Hambourg, Allemagne
  • Mike KENDALL, Executive director, EMBC, UK
  • Christine KEITEL, Professeur, Vice-President of Freie University Berlin Department of Educational Science and Psychology, Allemagne
  • Richard KERN, Professeur, Directeur du centre de langues, université de Californie, Berkeley, USA
  • Iman KHALIL, chef du département des sciences, Faculté de pédagogie (section 1), Université Libanaise, Beyrouth
  • Carolyn KIERAN , Professeur émérite, Responsable du groupe APTE, Université du Québec à Montréal, Canada
  • Jeremy KILPATRICK, Professor, University of Georgia, USA, médaille Felix Klein 2007
  • Pekka KUPARI, Professor, Finnish Institute for Educational Research, University of Jyväskylä, Finland
  • Jean-Marc LABAT, Professeur des universités, Université Paris 6 responsable de l’équipe Modèles et Outils en ingénierie des Connaissances pour l’Apprentissage Humain
  • Geneviève LAMEUL, Maître de conférences, Université Rennes 2
  • Marie-Claude LARTIGOT, Chargé d’études documentaires principale INRP, Chef du service des publications
  • Claude LELIEVRE, professeur émérite en histoire de l’éducation
  • Jean-François LE MARECHAL, Maître de conférences, ENS Lyon
  • Paul LIBBRECHT, Chercheur, Competence Center for E-Learning, DFKI gGmbH, Allemagne
  • Miguel Soto LOPEZ, Chercheur, Facultés universitaires catholiques de Mons, Belgique
  • Oivier LORREYTE, CO Secrétaire fédéral de SUD EDUCATION.
  • Jan van MAANEN, Professor, Freudenthal Institute, Utrecht university, Pays Bas
  • John A. MALONE, Professor emeritus Science and Mathematics Education Centre, Curtin University, Perth, Western Australia
  • Maria Alessandra MARIOTTI, Professeur des universités, Université de Sienne, Italie
  • Yves MARKOWICZ, MCF université Joseph-Fourier (Grenoble), membre du CTPU, co-secrétaire général de Sup’Recherche UNSA
  • Jean-Louis MARTINAND, Professeur des universités, ENS Cachan
  • Yves MATHERON, maître de conférences, INRP, président de l’Association pour la Recherche en Didactique des Mathématiques (ARDM)
  • Emmanuel MAUGARD, président de l’association Les Cionautes
  • Philippe MEIRIEU, Professeur des universités, Université Lumière-Lyon 2, Vice-président de la Région Rhône-Alpes, délégué a la formation tout au long de la vie 
  • Christian MERCAT, Professeur des universités, IUFM, université Lyon 1
  • Alain MERCIER, Professeur des universités INRP, directeur de l’UMR ADEF, élu au CA de l’INRP
  • Gaston MIALLARET, président d’honneur du GFEN
  • Frédéric MOENS , Professeur des universités, Directeur des études, Institut des Hautes Etudes en Communication sociale, Belgique
  • Bertrand MONTHUBERT, Professeur des universités, Université Paul Sabatier, Toulouse, secrétaire national du PS à l’enseignement supérieur et à la recherche
  • Alain MILLE, Professeur des universités, Directeur du PPF Apprendre avec les TICE ?, université Lyon 1
  • Raymond MOREL, Responsable de la prospective éducative, Direction du SEM (Service Ecoles-Médias) du DIP à Genève, Président de la Commission ICT de la SATW
  • Boris NOGUÈS, Chargé d’étude et de recherche INRP, membre élu du CS
  • Richard NOSS, Professeur des universités Co-directeur du London Knowledge Lab, Institute of Education, University of London, UK
  • Christian ORANGE, Professeur des universités, Université de Nantes
  • Birgit PEPIN, Professeur d’université, Trondheim, Norvège
  • Laure PESKINE, secrétaire générale de l’APLV (association des professeurs de langues vivantes)
  • Patrick PICARD, Chargé d’études et de recherches, INRP, Centre Alain Savary
  • Annie PORTIER, Adjoint administratif INRP, suppléante au CTPC, membre du CHS
  • Antoine PROST, Professeur émérite université de Paris I
  • Christine PROUST, Chercheur associé au Laboratoire SPHERE (UMR 7219)
  • François QUET, Maître de conférences, INRP, responsable de l’équipe Français, Langues, Littérature
  • Alain RABATEL, Professeur des universités, Sciences du langage, université Lyon 1
  • Pierre RABARDEL, Professeur des universités, Université Paris 8
  • Patrick RAYOU, Professeur des universités, Sciences de l’éducation, université Paris 8, membre démissionnaire du conseil scientifique de l’INRP
  • A. REIS MONTEIRO, Institute of Education of the University of Lisbon
  • Catherine REVERDY, Enseignante détachée, INRP, secrétaire de rédaction de la Revue française de pédagogie
  • Luc RIA, Professeur des universités, Laboratoire PAEDI (EA 4281), Université Blaise Pascal, Programme scientifique "Professionnalité enseignante" de l’INRP
  • Sabina ROBERT, Adjoint technique recherche et formation, Elu suppléante au CA INRP, élue titulaire au CHS
  • Christine ROLAND-LEVY, professeur des universités (université de Reims), membre du CNESER,
  • Ornella ROBUTTI, Professeur des universités, Université de Turin, Italie
  • Rebecca ROGERS, Professeur des universités, Université Paris Descartes-Paris 5, membre démissionnaire du CS de l’INRP
  • Ferran RUIZ TARRAGO, Responsable de evaluación y prospectiva de las TIC Consejo Superior de Evaluación del Departamento de Educación de la Generalitat de Cataluña, Espagne
  • Nicolas SABY, président de l’assemblée des directeur d’IREM (Instituts de recherche sur l’enseignement des mathématiques).
  • Eric SANCHEZ, Maître de conférences, INRP et université de Sherbrooke
  • Helmut SCHAUER, Professor, Former head of Educational Engineering Lab, University of Zurich, Suisse
  • Anna SFARD, université de Haifa, Israël, Médaille Hans Freudenthal 2007
  • J. Michael SHAUGHNESSY Professor Department of Mathematics & Statistics, Portland State University, USA
  • Maggy SCHNEIDER, Professeur des universités, Directrice du laboratoire de didactique des mathématiques, Liège, Belgique
  • Gérard SENSEVY, Professeur des universités, Enseignant-chercheur en sciences de l’éducation
  • Hikma SMIDA, professeur des universités, université El Manar, Tunis
  • Moustapha SOKHNA, Enseignant chercheur, Chef du département de mathématiques, FASTEF, UCAD, Dakar, Sénégal
  • Filippo SPAGNOLO, Professore associato, Università di Palermo, Italia
  • Sébastien SIHR, secrétaire général du SNUipp-FSU
  • Hassane SQUALLI, Professeur universitaire, Directeur du centre de recherche sur l’enseignement et l’apprentissage des sciences, université du Sherbrooke, Canada
  • Rudolph STRAESSER Professeur des universités Institut fur Didaktik der Mathematik, Justus-Liebig-Universitaet Giessen, Allemagne, ancien membre du Conseil Scientifique de l’INRP, Allemagne
  • Catherine TAUVERON, Professeur émérite, Université de Bretagne Occidentale
  • Patrick W. THOMPSON, Professor, Arizona State University, USA
  • Andrée TIBERGHIEN, Directeur de recherche émérite CNRS
  • Laurent TREMEL, Ingénieur de recherche, Chargé de conservation et de recherche au Musée national de l’éducation, élu au CTPC de l’INRP
  • Luc TROUCHE, Professeur des universités INRP, programme scientifique « culture numérique » de l’INRP, élu au CS de l’INRP
  • Uegaki YUTAKA, Professor, Ryukoku University, Japan
  • Jean-Phiippe VANROYEN, président de l’association Sésamath
  • Gérard VERGNAUD, directeur de recherche au CNRS
  • Pierre VÉRILLON, Ingénieur de recherche, INRP, élu au CS de l’INRP
  • Martine WATRELOT, Chargée d’études et de recherches, INRP, élue au CS pour les personnels détachés de l’Education Nationale
  • Annick WEIL-BARAIS, professeur de psychologie, université d’Angers
  • Walter WHITELEY, Professor, Member of the Graduate Program in Education, York University, Toronto Ontario Canada
  • Jan WIBE, Professor, Norwegian University of Science and Technology
  • Alain ZAMARON, PRCE Lettres IUFM, Université de Provence, 
correspondant académique du CRAP-Cahiers Pédagogiques
  • Bert ZWANEVELD, Professor, Open Universiteit Nederland