L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions

réactions à l'article «Pasteur brûle-t-il ? »

  • > Pasteur brûle-t-il ?

    14 décembre 2004, par Claudie H.

    Bonjour,
    Pourriez-vous me communiquer les articles du Monde et du JDD que vous citez (Références exactes ?), s’il vous plaît, car votre revue de presse s’arrête au 3 décembre ?
    En vous remerciant d’avance,
    Claudie H.

  • > Pasteur brûle-t-il ?

    10 décembre 2004, par METCHNIK.

    La direction est assez indéfendable, c’est vrai, mais quand dans le même temps des directeurs de labos et de departements ont menacé les jeunes chercheurs qui voulaient lancer ou signer un appel au dialogue entre "les deux camps", ce n’est pas forcément plus rassurant et moins intimidant

  • > Pasteur brûle-t-il ?

    9 décembre 2004

    "Le malheur veut que cette communauté de scientifiques est actuellement harcelée par une bureaucratie envahissante et incompétente, et des techniques de gestion des personnels indignes et contre-productives ."

    Il est 18h12. Tout ça pour ça... autant rentrer chez soi... en espérant ne pas tomber sur un conducteur agressif qui insultera son voisin dans l’anonymat le plus complet en oubliant de considérer que dans un embouteillage, tous les conducteurs sont logés à la même enseigne !!

  • > Pasteur brûle-t-il ?

    9 décembre 2004, par E.Roux

    Louis P (qui c’est vrai n’était pas un modèle au niveau relations humaines) à "oublié" le léger détail de la destruction des accords d’entreprise, avec à la clef le bouleversement du statut de feu les échelles 1 à 6 ....
    Cet évènement refusé, également avec pétition et manifestationS ne touchant que les non cadres n’était bien entendu pas d’une importance capitale.
    Les scientifiques crient aujoud’hui au secour, mais combien ont entendu les cris de détresse de la "plèbe" ??
    Lutte de classe mais pas lutte des classes !!
    E. Roux

    • > Pasteur brûle-t-il ?

      24 décembre 2004, par METCHNIK.

      JE CROIS BIEN QUE LORS DE CET AFFAIRE EN 2002 AU MOINS DEUX SYNDICATS DE CHERCHEURS ( SNCS ET SGEN) ONT PROTESTE CONTRE A DENONCIATION DES ACCORDS D ENTREPRISE ET ONT APPELE A SOUTENIR LE MOUVEMENT
      VOILA CF INFRA

      MERCI PAR AIILEURS D AVOIR PASSE MON PETIT TEXTE SUR LES INTIMIDATIONS DONT SONT VICTIMES AUSSI LES JEUNES QUI SOUTIENNENT LA DIRECTION ( CF D AILLEURS L ARTICLE DE LIBE DE S HUET UN DES RARES A AVOIR VERIFIE SES INFOS ET AVOIR INTERROGE TOUT LE MONDE- "RADIO PASTEUR" VEHICULE BEAUCOUP DE BOBARDS QUI SE DEGONFLENT UNE FOIS VERIFIES - : PAR EXEMPLE ECRIRE QUE PASTEUR N A PAS DE PROBLEME FINANCIER EST UNE ERREUR A EN CROIRE LEMONDE ET LIBE : IL EST EN DEFICIT IMPORTANT .......PARTIELLEMENT CAUSE PAR L INSUFISANCE DE LA DOTATION D ETAT ! TACTIQUE BIEN CONNUE N ON ETRANGLE POUR FORCERA RESTRUCTURER..........)

      JE LE REPETE TOUT CA N EXCUSE PAS LA DIRECTION MAIS A COTE DES RESTRUCTURATIONS LARROUTOUTOU AU CNRS ..........PASTEUR RISQUE D APPARAITRE FINALEMENT PLUS PROTEGE QU ON NE LE PENSE PAR RAPPORT AUX AUTRES ET N AVOIR ETE QU UN LABORATOIRE D ESSAI .......... C EST DIRE OU ON EN EST DANS LE DOUBLE LANGUAGE GOUVERNEMENTAL

      SNCS MOTION CONCERNANT PASTEUR

      Le SNCS suit avec la plus grande attention la crise qui s’est ouverte à l’Institut Pasteur. Le SNCS ne peut, en effet, rester indifférent à l’évolution de l’Institut qui reçoit une part importante de son financement du public, héberge dans ses équipes un grand nombre de chercheurs des EPST, et tient une place stratégique dans la recherche en SDV.

      Le SNCS, bien que les chercheurs proprement dits ne soient pas encore touchés par la réforme du mode d’avancement des carrières du personnel, constatent qu’ils peuvent l’être à leur tout. En tout état de cause, il ne peut rester silencieux même si ils ne risquaient pas de subir le même sort. Il constate en effet que le conflit porte sur un réexamen des carrières, et qu’en dehors même de la part excessive prise par le mérite contre l’ancienneté, le conflit porte surtout sur le mode de représentation du personnel. Le cœur de la réforme étant que les 6 ou 8 (selon les cas) représentants du personnel seraient “ nommés par la direction à partir des listes présentées par le département et directions, lesquelles mentionnent les personnes ayant fait acte de candidature ” selon le dernier texte qu’il a eu à sa disposition.

      Le SNCS juge qu’un tel système, ou des nommés seraient proposés par des nommés, même après avoir fait candidature libre, est évidemment inacceptable. Il a d’ailleurs été rejeté par la majorité du Comité d’entreprise.

      Depuis, signe d’escalade, la direction a demandé et obtenu du Conseil d’administration le pouvoir de dénoncer l’accord d’entreprise de 1978.

      Le SNCS ne peut que condamner une telle logique d’affrontement. Il rappelle son attachement à l’élection des représentants du personnel. Il apporte son plein soutien aux personnels en lutte et appelle les chercheurs des EPST présents dans l’Institut à leur apporter toute l’aide nécessaire en rejoignant si besoin la lutte des autres catégories de personnels.

      SGEN SECTEUR NATIONAL DES PERSONNELS CNRS ET ASSIMILES FEDERATION DES SYNDICATS GENERAUX DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE PUBLIQUE 17 juin 2002 - LE 02-19

      Lundi Express

      Institut Pasteur : privatisation des statuts du personnel Les Organisations syndicales, SGEN-CFDT, SPIP, SPS et STRP-CGT, s’inquiètent d’une dérive du mode de fonctionnement de l’Institut Pasteur, qui l’amènerait à être en contradiction avec l’esprit au service de la Santé Publique insufflé par son fondateur, Louis Pasteur. Les évolutions actuelles proposées par la Direction de l’Institut Pasteur conduiraient, en particulier, à la mise en place d’un système d’avancement des carrières calqué sur le privé et fondé sur l’individualisme et l’opacité, au détriment de l’esprit d’équipe. Cela se traduirait par l’abandon de la référence à la fonction publique, laquelle est inscrite dans les statuts de l’Institut Pasteur (cf. le Règlement intérieur annexé aux Statuts). Soutenues par plus de 900 pasteuriens qui ont signé une motion en ce sens, les Organisations syndicales demandent le retrait du projet de la Direction. Rappelons que l’Institut Pasteur, Fondation reconnue comme établissement d’utilité publique, a été créé grâce à une souscription nationale et internationale, qu’il fonctionne actuellement avec de l’argent public et de l’argent des donateurs, et que, à ce titre, il est au service de la collectivité nationale.