L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions
Accueil / Actualités / L’avenir menacé des ATER des départements d’outre-mer

réactions à l'article «L’avenir menacé des ATER des départements d’outre-mer»

  • L’avenir menacé des ATER des départements d’outre-mer

    16 novembre 2006, par laurent

    Tiens c’est étrange, j’ai été ATER (en 2002-2003) à l’université de Nice où je faisais ma thèse, les bulletins étaient émis par l’université et on avait bien le supplément de vie chère qui est là de 1% (bien sous-évalué d’ailleurs). Il serait d’autant plus étrange et inacceptable que les ATER d’outre-mer, qui sont aussi sur postes budgétaires d’Etat (la plupart des "postes d’ATER" sont des remplacements de postes de profs ou maîtres de conf vacants sur l’année), n’aient pas les primes qu’auraient les titulaires sur même poste.