L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions

réactions à l'article «L’Humanité»

  • Lettre de Lionel Collet à Nicolas Sarkozy... une blague ???

    7 janvier 2009

    Bonjour,

    Amusant de lire la lettre de Lionel Collet et acolytes faite au président et publiée le 5 janvier (le monde) ou le 6 janvier (l’humanité).
    Mais qui l’a donc écrite ?

    Le 6 janvier, Lionel Collet, président de l’Université Lyon 1 a usé de tous les stratagèmes possibles pour réunir un CA et faire voter le budget de son université. Alors que des personnels universitaires bloquaient le bâtiment, il a eu recours à des vigiles d’une société privée pour empêcher l’accès à l’intérieur du bâtiment de la présidence. Ensuite, certains membres du CA sont même entrés par des fenêtres pour contourner le blocage. Bien qu’il ait reçu une délégation de personnels et leur ait promis de ne pas effectuer le vote du budget avant une concertation avec les personnels (faire donc un nouveau CA la semaine suivante), il a fait voté ce budget avec juste le quorum dès qu’il a réussi à le réunir dans l’après-midi...
    D’un côté, il voudrait nous faire croire qu’il s’oppose aux réformes (lettre au président), mais de l’autre il met tout en oeuvre pour être le meilleur élève auprès du ministère. Au niveau local, il applique la LRU le plus rapidement possible, voire il devance les actions dévastatrices envers les fondements même de l’Université. Il a clairement exprimé lors d’une AG qu’il souhaitait ardemment que les maquettes de master enseignement partent à temps au ministère... quelle cohérence avec sa lettre !!!!

    Présidents de toutes les autres universités, vous vous êtes faits berné, Lionel Collet roule pour sa promotion et tente de créer la première et plus grosse université autonome française.
    La résistance et le combat que Lionel Collet est en train d’instaurer dans son université pourrait bien être à la hauteur des ses aspirations personnelles.

    Il parle d’une crise annoncée, il a dans sa propre université déclenché un conflit qui risque de ne pas être aussi anodin qu’une crise...

    Un enseignant-chercheur de Lyon 1