L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions
Accueil / communiqués partenaires / Lettre ouverte au Président de la République italienne Giorgio Napolitano et au Président de l’Université de Rome La Sapienza Renato Guarini

réactions à l'article «Lettre ouverte au Président de la République italienne Giorgio Napolitano et au Président de l’Université de Rome La Sapienza Renato Guarini»

  • Lettre ouverte au Président de la République italienne Giorgio Napolitano et au Président de l’Université de Rome La Sapienza Renato Guarini

    29 janvier 2008

    Tout cela est ridicule ! Et montre également parfaitement le climat social actuel de l’Italie. Ce qu’oublie de dire l’auteur de ce billet c’est que de très nombreux universitaires ou autres citoyens ont protesté contre la "censure" du pape. Certes, l’université se doit de proteger le principe de laiciaté, mais empecher un personnage que l’on peut associer à un chef d’Etat de venir s’exprimer a été perçu par beaucoup comme une remise en cause importante de la liberté d’expression et de la force de la démocratie italienne. Que les italiens aient besoin de s’affranchir de leur rapport avec le vatican est un fait, empecher le pape de s’exprimer est tout autre chose. Les mêmes protestations auraient-elles eu lieu s’il s’était agit du Dalai lama ? Il s’agit pourtant d’un homme d’Etat et d’un leader religieux charismatique...

    Plutot que d’aborder cet événement sujet à polémique, pourquoi ne pas parler de l’état de la république italienne au sein de laquelle les sénateurs se permettent de s’insulter, de faire des gestes obscenes, de se traiter de tous les noms, montrant ainsi le peu de cas qu’ils accordent à leurs fonctions ?