L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions
Accueil / Actualités / Le 19 juin 2008, bloquons le CA du CNRS

réactions à l'article «Le 19 juin 2008, bloquons le CA du CNRS»

  • Le 19 juin 2008, bloquons le CA du CNRS

    18 juin 2008

    Un des moyens de pression intéressant et jamais utiliser serait que les universitaires refusent d’aller signer les jurys de baccalauréat.

  • Le 19 juin 2008, bloquons le CA du CNRS

    16 juin 2008, par Isadorable

    C’est navrant de constater que l’état a de mauvais comptables et que les priorités de nos dirigeants sont de plus en plus futiles et décalées.
    Les chercheurs ne peuvent pas bloquer la France et pour cela ils ne sont que très peu entendus.
    Que faut-il faire pour que leur travail soit reconnu (salaires en fonction des études ; 1 300 € pour un BAC +12 , qu’elle honte !!!) et pour qu’il n’y ai pas qu’une "recherche de bénéfices" mais une vraie recherche fondamentale ?
    C’est elle qui fait les génies de tout temps et sans eux notre culture et notre esprit de communauté fraternelle partira en miette. C’est la fiertée d’un peuple qui fait son union (entre-autre bien sûr)...et nous avons de moins en moins de bonnes raisons d’être fiers d’habiter en France.

  • Le 19 juin 2008, bloquons le CA du CNRS

    13 juin 2008, par CHAPOUTHIER Georges

    Le CNRS est un organisme global de recherche, couvrant tous les champs de la connaissance de la philosophie aux mathématiques. Il a permis à la recherche française de se maintenir à un excellent niveau international et beaucoup de pays nous envient cette institution. La supprimer serait une monstrueuse bévue comme de ruiner la biodiversité !

  • Le 19 juin 2008, bloquons le CA du CNRS

    12 juin 2008, par Un futur doctorant

    Je ne sais pas si c’est vraiment réalisable mais je propose en complément de la grève administrative de "rendre" toute la paperasse accumulée au gouvernement sous une forme ou sous une autre. D’ailleurs j’avais pensé qu’il pourrait aussi être intéressant de noter (encore une fois sous une forme à préciser) le temps gagné à ne pas remplir toute la paperasse. Je ne me rend pas bien compte de ce que ça représente (je ne suis même pas encore doctorant) mais peut-être que ce pourrait être un moyen de frapper l’opinion.

  • Le 19 juin 2008, bloquons le CA du CNRS

    11 juin 2008, par Philippe

    La méthode Sarkozy, c’est de faire semblant de discuter, et de passer en force, puis de faire un peu marche arrière quand les réactions sont fortes !
    Cette méthode, appliquée à la recherche, est une catastrophe !
    Je ne suis pas convaincu, en tant que chercheur, que la méthode américaine de gestion de la recherche donne des résultats optimaux en France.
    C’est aux chercheurs de piloter la recherche en France, pas à des dirigeants qui sont coupés des réalités du terrain.

  • Pas de CNRS sans SHS

    11 juin 2008, par Martine Boudet

    Ce communiqué, qui vient en complément du précédent qui, ignorant la relégation des SHS à l’université, ne fait pas référence à ce fait, ne peut être enregistré et envoyé à nos réseaux de correspondants.
    Voudriez-vous bien formater ce 2e communiqué pour enregistrement et envoi également ou indiquer le lien ? Merci d’avance et bon courage !
    Martine Boudet (collectif "Promotion du Français et des Lettres, Toulouse)
    courriel : promofs.lettres@gmail.com ; martineboudet@voila.fr

  • Le 19 juin 2008, bloquons le CA du CNRS

    10 juin 2008, par Swingphil

    Les inquiétudes étaient donc réelles pour les sciences humaines. Dans ce scénario, elles seront sans doute divisées entre INSU et Ecologie, et saupoudrée en divers lieux. Quid des historiens, des géographes, des sociologues, des philosophes ?
    A lire l’objectif 4 du document Horizon 2020, on pourrait s’attendre à une répartition des sciences cognitives au sein de chacun des instituts envisagés. Le défi pourrait être dans l’acceptation de nos disciplines par les sciences "dures"... et c’est pas gagné car le gateau budgétaire va être très convoité..

  • Le 19 juin 2008, bloquons le CA du CNRS

    10 juin 2008, par CACTUS

    La recherche est un élément essentiel à la construction de de notre représentation du monde. A ce titre, toute une partie de la recherche doit pouvoir se développer de la façon la plus indépendante possible. S’il est logique de considérer que l’activité du chercheur puisse contribuer , à terme, à l’amélioration du rapport matériel de l’humain à son environnement, il est toutefois indispensable qu’une part importante de la recherche soit menée avec le moins de contrainte politique ou économique possible. C’est pourquoi la recherche doit jouir d’une autonomie conceptuelle certaine. Les contraintes majeures doivent en être l’éthique, dans un esprit de respect de la nature des objets, animés ou inanimés, composant notre univers.

    La recherche n’est pas au service d’un gouvernement mais au service de la compréhension du monde. C’est pourquoi je soutiens votre action.

  • Le 19 juin 2008, bloquons le CA du CNRS

    9 juin 2008

    Ne serait-il pas opportun de chercher un soutien de la communauté scientifique internationale ?