L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions
Accueil / Actualités / Lettre ouverte aux membres du comité de pilotage de la stratégie nationale de recherche et de l’innovation

réactions à l'article «Lettre ouverte aux membres du comité de pilotage de la stratégie nationale de recherche et de l’innovation»

  • Lettre ouverte aux membres du comité de pilotage de la stratégie nationale de recherche et de l’innovation

    4 février 2009, par Olivier, chercheur désireux que le CNRS reste un "opérateur de recherche" et pas seulement une "agence de moyen" comme prévu d’ici 2013

    concernant Mathias Fink qui est membre du comité devant lequel Sarkozy a fait son discours du 22/1, je ne me fais aucune illusion de l’opinion qu’il a des chercheurs et ITA du CNRS,

    à preuve cet extrait d’une interview qu’il a donné au Figaro en 2006, retranscrite en partie dans le journal des anciens élèves de l’ESPCI visible à l’adresse ci-jointe (après celle de De Gennes beaucoup plus intéressante sur la recherche et l’innovation, quelques semaines avant son déçès, en mémoire duquel une cérémonie au Palais de la découverte avait été déjà récupérée lamentablement par Sarkozy pour nous asséner son idéologie..)

    "Le chercheur (Mathias Fink) ne manque pas d’idées pour réformer le système français. D’abord l’avancement au mérite et pas à l’ancienneté. "Il n’est pas normal que les très bons soient autant payés que les mauvais", note-t-il. Plus question d’être fonctionnaire à vie, il s’agit d’opérer une sélection à l’entrée de l’université. Endin, un grand nettoyage : "Beaucoup de laboratoires ne publient et ne produisent quasiment pas. " Autant d’idées qui, dans le monde de la recherche française, constituent une révolution". Anne Jouan (Le Figaro)

  • Lettre ouverte aux membres du comité de pilotage de la stratégie nationale de recherche et de l’innovation

    26 janvier 2009, par Juliette Leblond

    Je trouve très bien cette lettre ouverte.
    J’attire votre attention sur le fait qu’il y a 2 collègues femmes, du coup il me semble que le
    Chères Collègues, ....
    s’impose ;-)

  • Lettre ouverte aux membres du comité de pilotage de la stratégie nationale de recherche et de l’innovation

    26 janvier 2009, par Philippe Champeil

    NB : la nouvelle adressse du Pr Agid (via sa secrétaire) est apparemment ’sage@ccr.jussieu.fr’.
    Merci pour ce texte. J’en ai envoyé la proche variante ci-dessous :


    Message d’origine-----
    De : CHAMPEIL Philippe 980494
    Envoyé : Monday, January 26, 2009 1:20 PM
    À : ’hervieu@ehess.fr’ ; ’agid@ccr.jussieu.fr’ ; ’sage@ccr.jussieu.fr’ ; ’Elisabeth.Crouzet_Pavan@paris-sorbonne.fr’ ; ’mathias.fink@espci.fr’ ; ’lions@ceremade.dauphine.fr’ ; ’gilles.saint-paul@univ-tlse1.fr’ ; Jean.Jouzel@ipsl.jussieu.fr ;
    Cc : ’contact@sauvonslarecherche.fr’
    Objet : comité de pilotage de la stratégie nationale de recherche et d’innovation...

    Madame, Monsieur,

    Vous avez accepté de faire partie du Comité de pilotage de la stratégie nationale de recherche et d’innovation avant que la communauté scientifique ne soit informée des nouveaux projets gouvernementaux dans ce domaine, tels qu’ils ont été annoncés par le Président de la République dans son discours du 22 janvier 2009. En dévoilant les grandes lignes d’un programme parfaitement arrêté, en préemptant donc les conclusions du comité, le Président condamne ce dernier au rôle peu enviable de simple caution formelle, déconsidérant ceux qui y participeraient.

    Mais il y a pire : tout au long de son discours le Président s’est livré à des attaques répétées à l’encontre du système français de recherche, se laissant aller à de nombreuses contre vérités, telle celle concernant l’absence d’évaluation des activités scientifiques. Ne vous êtes-vous pas sentis insultés par la violence des propos du président de la République, ne serait-ce que par solidarité avec la communauté dont vous êtes issus ? Comment, vous dont le travail a sans doute été mené en partie au sein de ce système « à la française », avez-vous pu rester sans réaction face à un tel mépris ? N’avez vous pas été en proie à un doute concernant votre présence à cet instant ? Ne vous êtes vous pas interrogé(e) sur le sens de votre participation à un projet dont il apparaît chaque jour davantage qu’il aboutira surtout au démantèlement des institutions qui organisent en France la production et la diffusion du savoir scientifique ? Croyez-vous, comme le président de la République, que les personnels ITA, IATOS, enseignants-chercheurs et chercheurs des Universités, du CNRS et des autres EPST (et tout particulièrement ceux qui vous ont accompagné(e) tout au long de votre carrière) sont, par leur immobilisme et leur conservatisme, un frein au déploiement du progrès des connaissances et à leur application au service de la société ? Pensez-vous que les mesures, déjà décidées par le chef de l’Etat, vont être salvatrices pour notre système de recherche ?

    La place faite aux scientifiques dans ce comité était d’entrée de jeu nettement minoritaire. La considération dans laquelle le Président tient la communauté scientifique à laquelle vous appartenez semble encore plus faible. Dans de telles conditions, chère Collègue, cher Collègue, je partage l’avis que vous vous honoreriez sans doute en démissionnant de ce Comité et en œuvrant à ce que toute éventuelle réforme de la recherche soit un processus collégial et modeste impliquant vraiment la communauté scientifique.

    Philippe Champeil, DR1 INSERM
    CNRS/URA 2096 & CEA/DSV/iBiTec-S/SB2SM
    Centre d’Etudes de Saclay, 91191 Gif-sur-Yvette Cedex (France)
    Tel : 33 1 6908 3731 ; Fax : 33 1 6908 8139 ; E-mail : philippe.champeil@cea.fr

    • Lettre ouverte aux membres du comité de pilotage de la stratégie nationale de recherche et de l’innovation

      28 janvier 2009

      Bonjour,
      adresse de Danielle Hervieu-Leger, actuellement présidente de l’ehess :
      Daniele.Hervieu-Leger@ehess.fr
      (je ne sais pas si le raccourci "hervieu@ehess.fr" peut lui parvenir...)
      Denise Bally (ita cnrs)