L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions
Accueil / Actualités / Labos en lutte !

réactions à l'article «Labos en lutte ! »

  • Labos en lutte !

    17 mai 2009, par Amandine Bergère

    Bonjour,
    Je voudrais ajouter notre laboratoire à cette liste :
    Langues-Musiques-Sociétés UMR 8099 (CNRS-Paris Descartes) s’est déclaré laboratoire en lutte.
    Avec mes salutations solidaires,
    Amandine Bergère

  • Labos en lutte ! La 3ème coordination nationale des labos en lutte, le mardi 5 mai à Paris

    10 mai 2009, par rigas arvanitis

    Où peut-on trouver un compte-rendu de cette réunion ?

  • Labos en lutte ! Défendons notre valeur première : La langue française

    23 avril 2009, par Asterisque

    Au nom de la globalisation et certainement d’une politique de moindre coût on ne peut que constater que l’anglais est l’unique langue de publication des résultats de recherche. Cette domination est de plus en plus insupportable et constitue une barrière d’accès au savoir. Comment s’étonner que les européens se désinteressent de plus en plus des élections européennes quand on voit que leur langue n’est plus utilisée. Les chercheurs doivent défendre la traduction dans toutes les langues européennes en commançant par le français, l’espagnol et l’allemand.
    **** La défense de nos valeurs commence par notre langue ********

  • Labos en lutte ! prochaine coordination des labos le 7 avril

    7 avril 2009

    Le Laboratoire de Génie des Procédés Catalytiques (UMR 2214) est labo en lutte depuis le 2 avril 2009.

  • LM2E en lutte

    3 avril 2009, par Duthoit Frédérique

    Bonjour,

    je réitère mon message car je ne le vois pas apparaître.

    Lors d’une AG rassemblée le 24 mars 2009, le personnel du laboratoire de microbiologie des environnements extrêmes s’est déclaré en lutte. La motion votée ce même jour est disponible sur le site web de l’unité

  • LM2E en lutte

    30 mars 2009, par Frédérique Duthoit

    Le LM2E (laboratoire de Microbiologie des Environnements Extrêmes), UMR 6197 s’est déclaré en lutte lors d’une AG le 24 mars 2009. La motion votée est disponible sur la page web du labo

    Frédérique Duthoit
    LM2E - IUEM
    Université de Bretagne Occidentale (Brest)

  • Quand et ou se deroulera la prochaine coordination des labos le 7 avril ?

    30 mars 2009

    Bonjour,
    élue par le LEMAR pour participer à la dernière coordination nationale des labos en lutte, je souhaiterai motiver d’autres labos de Brest à élir des délégués et les envoyer à la coordination, mais pour cela il me faudrait connaitre un peu plus de détails...
    Ou se déroulera la prochaine coordination ?
    Est-ce que tous les délégués y sont conviés ou seul les délégués de délégués ?
    Avez vous trouvé un amphi gratuit ?
    à Brest ce serait sans doute possible mais je doute que tout le monde accepte de s’y déplacer !
    :D
    bon courage pour l’organisation !
    Brivaëla Moriceau

  • Labos en lutte !

    27 mars 2009, par Geraldine Sarthou

    Bonsoir,
    je vous avais posté l’info mais je ne la vois pas sur cette page. Je me permets donc de l’envoyer à nouveau

    L’institut Universitaire Européen de la Mer se déclare en lutte le 24 mars

    Motion de l’IUEM votée en AG le 24 mars 2009

    Nous, membres de l’Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM), nous sommes rassemblés en réunion extraordinaire le 24 mars 2009. Nous dénonçons la loi de programmation pour la Recherche de 2006 et la loi LRU de 2007. Nous constatons l’aggravation du processus de destruction du système de recherche et d’enseignement supérieur public, accéléré par le gouvernement actuel. Nous exprimons notre indignation face à l’agressivité et au mépris affichés vis-à-vis de la communauté scientifique par le président de la République dans son discours du 22 janvier 2009 fondé sur de multiples appréciations erronées.

    Nous tenons à affirmer notre attachement :
    - au principe d’un service public de l’enseignement et de la recherche
    - à l’indépendance académique et, plus généralement, à celle des métiers du savoir
    - au modèle de l’évaluation scientifique par des pairs.

    Nous tenons à nous déclarer partie prenante du mouvement actuel pour la défense du service public d’enseignement supérieur et de recherche.

    Nous exigeons :
    - L’arrêt du démantèlement des EPST (non aux instituts « agence de moyen »). Nous voulons qu’ils conservent leur rôle national d’opérateur de recherche. De plus le CNRS doit conserver l’ensemble de ses disciplines.
    - La remise à plat du projet de décret sur le statut des enseignants-chercheurs
    - Le retrait du projet sur la « mastérisation » des concours de recrutement
    - La remise à plat du projet de « contrat doctoral unique »
    - L’annonce d’un plan pluriannuel d’emploi à 3 ans et une prospective à 10 ans pour éviter les effets d’accordéon dans le nombre de recrutements des universités et des organismes. Cette programmation doit avoir pour objectif de maintenir et de développer l’emploi scientifique permanent, d’analyser et de réduire la précarité et notamment de réduire la proportion de CDD.
    - L’évaluation du crédit impôt recherche et de son impact, en particulier en terme d’embauche des docteurs en entreprise. La communauté scientifique doit y être associée. Sur la base de cette évaluation, un rééquilibrage vers la recherche publique devrait être envisagé.
    - Le transfert d’une proportion plus conséquente des crédits de l’ANR vers les ANR blancs et vers les organismes et universités. La communauté scientifique doit jouer un rôle clef à la définition des programmes thématiques de l’ANR.
    - Le refus des chaires mixtes universités/organismes au profit d’une vraie politique de délégation et de détachement et redéploiement de ces postes aux EPST

    Nous ne sommes pas contre la réforme et l’évolution de notre système de recherche et d’enseignement. Nous exigeons une mise en place d’un débat et d’une négociation sur la base des propositions des états généraux de la Recherche (novembre 2004) et par les instances existantes (CoNRS, CNU, conseils universitaires et conseils d’organismes, syndicats, associations et coordinations nationales) avec un calendrier suffisant pour permettre une véritable réforme

    Par conséquent :
    - Les membres de l’IUEM refusent désormais, chacun à la mesure de ses moyens et de ses responsabilités, de contribuer à la destruction de l’actuel système de recherche et d’enseignement de notre pays.
    - Nous soutenons le boycott de l’AERES, de l’évaluation des projets ANR et des jurys de chaires mixtes universités/organismes.
    - Nous soutenons le blocage des CA appelés à entériner les réformes en cours.
    - Nous soutenons la démission éventuelle des DUs
    - Nous déclarons l’IUEM « Institut en lutte ».

  • Labos en lutte ! prochaine coordination des labos le 7 avril

    26 mars 2009, par A.Suwa-Eisenmann, directrice du LEA

    MOTION

    Les membres du Laboratoire d’Economie Appliquée de l’INRA s’associent au mouvement actuel de contestation des réformes de l’enseignement supérieur et de la recherche :

    -  Ils demandent l’arrêt du démantèlement des EPST et le retrait du décret sur le statut des enseignants-chercheurs. Ils réclament l’ouverture de négociations pour permettre la relance d’un processus de réforme associant l’ensemble de la communauté de l’université et de la recherche ;

    -  Ils s’opposent à la réduction massive des ressources publiques dévolues à l’enseignement supérieur et à la recherche publiques, nécessaires à une véritable autonomie de la production scientifique et de la transmission des connaissances. Ils soulignent que la discussion des réformes ne peut pas prendre place dans un tel contexte.

    Laboratoire d’économie appliquée, INRA le 12 février 2009

  • IUEM en lutte

    25 mars 2009, par Geraldine Sarthou

    L’IUEM se déclare en lutte !!!

    Voici le texte de la motion de l’IUEM votée en AG le 24 mars 2009 (je peux vous l’envoyer en fichier word si vous préférez)

    Nous, membres de l’Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM), nous sommes rassemblés en réunion extraordinaire le 24 mars 2009. Nous dénonçons la loi de programmation pour la Recherche de 2006 et la loi LRU de 2007. Nous constatons l’aggravation du processus de destruction du système de recherche et d’enseignement supérieur public, accéléré par le gouvernement actuel. Nous exprimons notre indignation face à l’agressivité et au mépris affichés vis-à-vis de la communauté scientifique par le président de la République dans son discours du 22 janvier 2009 fondé sur de multiples appréciations erronées.

    Nous tenons à affirmer notre attachement :
    - au principe d’un service public de l’enseignement et de la recherche
    - à l’indépendance académique et, plus généralement, à celle des métiers du savoir
    - au modèle de l’évaluation scientifique par des pairs.

    Nous tenons à nous déclarer partie prenante du mouvement actuel pour la défense du service public d’enseignement supérieur et de recherche.

    Nous exigeons :
    - L’arrêt du démantèlement des EPST (non aux instituts « agence de moyen »). Nous voulons qu’ils conservent leur rôle national d’opérateur de recherche. De plus le CNRS doit conserver l’ensemble de ses disciplines.
    - La remise à plat du projet de décret sur le statut des enseignants-chercheurs
    - Le retrait du projet sur la « mastérisation » des concours de recrutement
    - La remise à plat du projet de « contrat doctoral unique »
    - L’annonce d’un plan pluriannuel d’emploi à 3 ans et une prospective à 10 ans pour éviter les effets d’accordéon dans le nombre de recrutements des universités et des organismes. Cette programmation doit avoir pour objectif de maintenir et de développer l’emploi scientifique permanent, d’analyser et de réduire la précarité et notamment de réduire la proportion de CDD.
    - L’évaluation du crédit impôt recherche et de son impact, en particulier en terme d’embauche des docteurs en entreprise. La communauté scientifique doit y être associée. Sur la base de cette évaluation, un rééquilibrage vers la recherche publique devrait être envisagé.
    - Le transfert d’une proportion plus conséquente des crédits de l’ANR vers les ANR blancs et vers les organismes et universités. La communauté scientifique doit jouer un rôle clef à la définition des programmes thématiques de l’ANR.
    - Le refus des chaires mixtes universités/organismes au profit d’une vraie politique de délégation et de détachement et redéploiement de ces postes aux EPST

    Nous ne sommes pas contre la réforme et l’évolution de notre système de recherche et d’enseignement. Nous exigeons une mise en place d’un débat et d’une négociation sur la base des propositions des états généraux de la Recherche (novembre 2004) et par les instances existantes (CoNRS, CNU, conseils universitaires et conseils d’organismes, syndicats, associations et coordinations nationales) avec un calendrier suffisant pour permettre une véritable réforme

    Par conséquent :
    - Les membres de l’IUEM refusent désormais, chacun à la mesure de ses moyens et de ses responsabilités, de contribuer à la destruction de l’actuel système de recherche et d’enseignement de notre pays.
    - Nous soutenons le boycott de l’AERES, de l’évaluation des projets ANR et des jurys de chaires mixtes universités/organismes.
    - Nous soutenons le blocage des CA appelés à entériner les réformes en cours.
    - Nous soutenons la démission éventuelle des DUs
    - Nous déclarons l’IUEM « Institut en lutte ».

  • Labos en lutte !

    17 mars 2009, par Olivier Arnould

    Bonjour,

    suite à mon message d’hier sur le LMGC en lutte, je vous avais aussi signalé que le département d’enseignement de Mécanique de l’Université de Montpellier 2 est aussi en lutte. A voir sur son site :

    http://www.meca.univ-montp2.fr/

  • Labos en lutte !

    16 mars 2009

    Bonjour,

    le Laboratoire de Mécanique et Génie Civil-UMR CNRS 5508/Université Montpellier 2 (voir le site web http://www.lmgc.univ-montp2.fr) s’est déclaré labo en lutte suite à une consultation de ses personnels les 2 et 3 mars sur la question « êtes-vous prêt à déclarer le laboratoire "en lutte" » :

    Nombre d’inscrits : 97
    Nombre de votants : 54 (55.7%)
    Oui : 46 (85.2%)
    Non : 1 (1.8%)
    Ne se prononce pas : 7 (7.2%)
    Nul : 0

    Une AG exceptionnelle des personnels du laboratoire a ensuite eu lieu pour discuter des motions associées à cette déclaration. Les motions retenues sont :
    - condamnation avec fermeté des propos insultants envers la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche tenus par les plus hautes autorités de l’Etat.
    - retrait des projets de textes et décrets controversés affectant la communauté universitaire dans son ensemble (statut des enseignants-chercheurs, masterisation de la formation des enseignants) et élaboration de nouveaux textes conformes aux aspirations exprimées par les universitaires, les chercheurs, les BIATOSS, les ITA et les Etudiants.
    - rétablissement de tous les postes supprimés en 2009 dans l’enseignement supérieur et la recherche, dont les 130 emplois supprimés dans les organismes de recherche au titre des chaires
    - remise en cause des nouveaux dispositifs de recrutement des enseignants-chercheurs et résorption de la précarité chez les enseignants, les chercheurs, les BIATOSS et ITA par un plan pluriannuel de création de postes et la titularisation des personnels contractuels
    - refus du démantèlement programmé des structures de la recherche et réaffirmation du rôle d’opérateur de recherche du CNRS pour ses laboratoires (UMR)

    Le site web du labo a été modifié et une banderolle a été aposée aujourd’hui sur la façade du bâtiment principal (LMGC LABO EN LUTTE). Suite à une AG des personnels enseignants du département d’enseignement de Mécanique de l’Université Montpellier 2, celui-ci s’est associé à cette lutte en modifiant le panneau d’accueil (ajout de la mention « en lutte »). Une banderolle (DEPt DE MECA EN LUTTE) doit être aposée sur le bâtiment de TP demain dans la journée.

    • Labos en lutte !

      3 avril 2009, par VRS

      Bonjour,
      l’UMR 7533 LADYSS (CNRS - Universités de Paris 1, Paris 7, Paris 8, Paris X-Nanterre) s’est déclaré "Laboratoire en lutte" après une assemblées générale extraordinaire consacrée à l’adoption de cette motion. Cette AG a eu lieu le 31 mars 2009. Cette assemblée regroupait des personnels de tous corps (chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants, ITA). Cette motion a été adoptée à 88,5 % de oui.
      La motion retenue est :

      Nous, personnel du laboratoire de Recherche LADYSS (Unité Mixte de Recherche 7533 sous tutelle du CNRS, de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, de l’Université Panthéon-Sorbonne, de l’Université de Saint-Denis et de l’Université Denis Diderot) sommes partie prenante du mouvement actuel pour la défense du service public de l’enseignement supérieur et de la recherche. Nous nous opposons fermement aux projets de réformes récents qui mettent en danger l’avenir de la recherche et la qualité de l’enseignement supérieur en France. Conscients de la nécessité d’améliorer le fonctionnement de nos institutions, nous déplorons vivement l’absence de réelle concertation dans laquelle sont menées les réformes imposées par le gouvernement et le mépris affiché par ses responsables à l’égard de la communauté scientifique. Nous souhaitons sauvegarder des structures où l’Enseignement et la Recherche restent complémentaires.
      Nous demandons :
      -  L’abrogation de la LRU et du pacte de la Recherche en raison de leur conception actuelle
      qui marque une rupture avec les principes démocratiques et scientifiques du fonctionnement de l’Université et de la Recherche ;
      qui conduit, à terme, à une augmentation très importante des droits d’inscription aux Universités ;
      -  Le maintien du CNRS comme opérateur et agence de moyens afin de préserver une recherche pluridisciplinaire et de qualité ;
      -  Le maintien des procédures de recrutement des enseignants du secondaire qui garantissent des statuts stables et la qualité des enseignements ;
      -  La suppression des chaires au profit d’un renforcement des délégations et le rétablissement des 90 postes pris au CNRS.
      -  Le rétablissement de l’ensemble des postes supprimés dans les Universités et au CNRS et la résorption de la précarité dans les organismes de recherche et les Universités ;
      -  Le retrait du projet de contrat doctoral ;
      -  Le retrait du projet de modification du statut des enseignants-chercheurs.
      Notre laboratoire incite son personnel à :
      A1 : Boycotter l’AERES (refus de participer à toute forme d’évaluation conduite par l’AERES)
      A2 : Refuser notre participation à l’évaluation de tous les projets ANR
      A3 : Boycotter les jurys de chaire mixte Université/CNRS
      A4 : Respecter les motions votées en assemblées générales de chaque université en ce qui concerne la tenue des cours, des TP, des TD, la gestion des notes et les aspects administratifs…
      A5 : Participer aux actions de lutte et de résistance organisées pour protester contre les réformes en cours
      A6 : Désigner un ou des délégués qui le représenteront aux réunions de coordination régionale ou nationale
      A7 : Ajouter à ses signatures institutionnelles la mention « laboratoire en lutte ».

  • Labos en lutte !

    13 mars 2009

    Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques (MPQ, UMR 7162, CNRS/Université Paris-Diderot)
    http://www.mpq.univ-paris-diderot.fr

    A ajouter à la liste des labos en lutte
    Cordialement,
    S. Guibal

  • Labos en lutte !

    12 mars 2009, par Karine

    Bonjour,
    nous avons inscrit "Labo en lutte" en grosses lettres à nos fenêtres sur le campus de Luminy en plus de la page d’acceuil de notre labo, c’est un élément visible sur une fac qui bouge peu, je souhaite qu’on fasse fleurir ce type de message un peu partout dans nos facs pour afficher visiblement notre lutte. Ci-joint une photo de ce que ca donne au LOPB à Luminy :

    http://www.com.univ-mrs.fr/ leblanc...

    http://www.com.univ-mrs.fr/ leblanc...

  • Labos en lutte !

    12 mars 2009

    Le LIPN (Laboratoire d’Informatique de Paris-Nord, Université Paris 13) est en lutte depuis son AG du 4 février 2009.

    http://www-lipn.univ-paris13.fr

  • Labos en lutte !

    10 mars 2009

    Le laboratoire L2C2 CNRS UMR 5230, réuni en assemblée générale le 10 mars 2009, se déclare "labo en lutte" (vote : 11 pour,
    1 abstention). Une motion sera publiée le 11 mars 2009.

  • Labos en lutte !

    9 mars 2009

    UMR BF2I (UMR203 de l’INRA avec l’INSA de Lyon), Unité de Biologie Fonctionnelle Insectes et Interactions, s’est déclarée "Labo en Lutte" lors de son AG du Jeudi 5 mars dernier.

  • Labos en lutte ! LPL aussi

    6 mars 2009

    Suite à un vote unanime du conseil de laboratoire, le Laboratoire de Physique des Lasers, UMR 7538 CNRS-UP13, s’est officiellement déclaré en lutte. Il serait d’ailleurs bien de continuer à mettre à jour cette page par un lien plus ou moins automatisé sur le site.
    Charles Desfrançois, directeur.

  • Labos en lutte !

    23 février 2009, par Alain Kihm

    L’UMR 7110, Laboratoire de Linguistique formelle, CNRS-Paris 7, a décidé de rejoindre le mouvement des Labos en Lutte.

  • Labos en lutte !

    20 février 2009, par Mehdi Boutrif

    Le LMGEM (Laboratoire de Microbiologie,Géochimie et Écologie Marines, CNRS/INSU UMR6117) du Centre d’Océanologie de Marseille, est entré en lutte par 31 voix sur 32.

  • Labos en lutte !

    19 février 2009

    Il y a aussi l’Observatoire de Paris-Meudon :

    http://obspm.flext.net/

  • LAMA, UMR5127 : Labo en lutte !

    13 février 2009, par Christophe Raffalli

    Le LAMA (LAboratoire de MAthématiques de l’université de Savoie) vient de se déclarer en lutte
    à l’unanimité des votants représentant 2/3 des membres du laboratoire.

  • Labo en lutte !

    13 février 2009

    Le 11 février, le Centre d’Etudes et de Recherches Internationales (UMR 7050), CERI - Sciences Po - CNRS s’est déclaré "Labo en lutte" suite au vote de l’assemblée générale.

  • Labo en lutte !

    12 février 2009, par Dominique Marchetti

    Le conseil de laboratoire de l’UMR 8035 (Centre de sociologie européenne) s’est déclaré le 12 février "laboratoire en lutte".

  • Labo en lutte !

    9 février 2009

    Ce Lundi 9 janvier 2009, le Laboratoire Image, Ville, Environnement (Strasbourg) s’est réuni en assemblée générale et a voté, à l’unanimité des personnes présentes, les motions suivantes :

    -  Le Laboratoire Image, Ville, Environnement s’oppose au démantèlement des EPST et à l’application de la LRU. En conséquence :
    -  Il soutient l’action des enseignants-chercheurs qui défendent leurs statuts, les revendications des étudiants et celles des personnels ITA et BIATOS,
    -  Il demande un plan de création pluriannuel d’emploi statutaire pour la recherche scientifique et l’enseignement supérieur.

  • Labo en lutte !

    9 février 2009

    Le labo UCO2M-UMR 6011 CNRS (Université du Maine - Le Mans) s’est déclaré en lutte après vote unanime en AG (64 votants)
    le jeudi 5 février.

    • Labo en lutte !

      4 mars 2009

      Le lirmm (Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier , UMR 5506), s’est déclaré EN LUTTE, lors de l’AG de ce vendredi 27 février, et a voté à l’unanimité (moins 1 abstention) pour mettre l’abrogation de la LRU en tête de ses revendications.

      Les banderoles sont en cours de confection...