L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions
Accueil / communiqués partenaires / Climat : 400 scientifiques signent contre Claude Allègre

réactions à l'article «Climat : 400 scientifiques signent contre Claude Allègre»

  • Climat : 400 scientifiques signent contre Claude Allègre

    8 avril 2010, par windust

    Allègre fait du lard après la génération Mitterrand sur la génération « Ils ont tout compris parce qu’ils ont free ».

    Suite à un micro débat avec un Ministre Besson très con sensuel et approbateur dans l’émission C’est à vous sur France 5 ou un C dans l’air d’analyse limite révisionniste avec Courtillot, Gérondeau ou un petit présentateur de Météo télé L. Cabrol ! Quand ses intimes convictions alimentent son compte en banque ou assurent sa fin de mois, cela devient des conclusions d’une amblyopie navrante.

    Allègre : Qu’il se soit planté dans son domaine face à Tazieff sur une éruption de volcan, même si cela laisse planer un doute sur ses réelles compétences dans sa spécialité ! Ce n’est pas trop grave, puisque nous avons à faire à un danger naturel peu maîtrisable. Le diagnostic peut être mis au compte du principe de précaution.

    Mais l’entendre conseiller de façon condescendante que l’on aurait due conglomérer l’amiante à du plâtre pour économiser des millions d’Euros (France 2) c’est affligeant !

    Plâtrier il est vrai n’est pas son métier, mais ses fameuses ou fumeuses spécialités devraient lui avoir laissées quelques notions du produit ! A moins qu’il soit frappé d’un début de Sénilité, ce qui à son âge est possible. Pourtant d’un niveau étude secondaire ! Le plâtre « Gypse » : Matériaux à fort retrait, fragile au choc et peu résistant, à durée de vie très courte, surtout aux intempéries, à l’eau et dissimulateur comme colorant plus blanc que blanc de ce qu’il pourrait y avoir dedans.

    Donc dans quelques années c’est nos enfants ou nos petits enfants qui démoliront et payeront la facture !

    C’est les petits africains d’aujourd’hui ou de demain qui recevront des déchets non catégorisés comme dangereux ou toxiques (Plâtre) de la part de sociétés de démolitions mafieuses ou peu scrupuleuses.

    Si - Si ! C’est déjà arrivé et cela arrivera encore !

    Comme pour l’atome et ses déchets qu’ils soient ultimes ou non ! Ils font partie des pseudo- scientifiques à convictions relatives à la fiche de paye, qui vivent aux dépends ou sur les actifs des générations futures.

    Le problème c’est qu’ils discréditent auprès des lambda le travail de vrais chercheurs, qui au risque de leur vie dans des zones dangereuses (Glacier - Crevasse - Froid extrême - Plongée profonde) de façon à étudier ce qu’eux : Par leurs amas graisseux ou leur physique bedonnant sont loin : De pouvoir réaliser depuis une éternité de masturbation nombriliste, sur la base de diplômes périmés ou de notoriété télé, pour des mamie et papi sclérosés qui pourraient voir la météo dans leur jardin, plutôt que de regarder un bonimenteur commenter à la télé, les données de vrais ingénieurs météo et des collectes techniques de terrain (travailleurs de l’ombre pour lui qui est dans la lumière).

    Allègre Seul ! Vous voulez rire : Combien sont prêt à l’écouter pour tout un tas de raisons.

    Trop de gens sont concernés et partie prenante, pour ne pas aller droit dans le mur.

    Qui a t’il pourtant derrière tout cela ?

    Une titanesque manipulation et le plus gros crack avenir !

    La dernière entourloupe bancaire et la crise actuelle financière à côté : Est du pipi de chat. Des milliards ! Non des billards € sont en jeux.

    Synthèse Allègre dit : Le climat il a toujours changé et il changera encore ! Ce n’est pas du tout prouvé que cela soit de notre faute. Et reprend à son compte l’analyse lobbyiste forcené actuelle, avec d’autres petites pointures en traquant la faute d’horographe dans des publications sérieuses, résultat de travaux difficiles in situ.

    Cherchez l’intérêt le mobile et vous trouverez les coupables ! Oublions leurs factuels arguments de préambule pour se donner une image généreuse absolutrice « Trompe l’œil et condescendante » du style « Nous devrions plutôt nous préoccuper d’aider ou de protéger les futures populations, d’un désastre naturel et de fournir l’eau potable que c’est malheureux n’auront plus.

    Synthèse : Que disent les vrais chercheurs « Le climat il a toujours changé et il changera encore » Idem !

    Mais ils rajoutent : Parce que nous avons à faire à une brochette de différentes spécialités travaillant en symbiose « Nous allons avoir probablement à faire à un phénomène accéléré, donc à une incapacité d’adaptation sur la durée contrairement au passé ».

    Exemple : L’eau des glaciers alimente en eau potable environ 10 % de la population mondiale !
    100 millions de personnes, souvent pauvres habitent à moins d’un mètre au dessus du niveau 0 Hydraulique. 90 cm à 1 m environ en 2100 donc quelque chose qui touchera les nourrissons actuels s’ils vivent 90 ans avec l’avancé de la science, ce qui est probable.

    Qui a-t-il derrière ces deux thèses :

    Ces derniers (je rappelle souvent des chercheurs salariés) soit pas beaucoup de mobile ou d’intérêt, plus nombreux et travailleurs de l’ombre et petit salaire ! A la course de budgets toujours plus restreint disent :

    Sornette ! On à rien fait pour eux quand tout allez bien, pourquoi voulez vous que l’on face quelque chose.

    Du Blabla d’hier et d’aujourd’hui pour des responsables pas coupable ! Plein de « y a K » de « Il faut que » ou « on devrait » aussi bon prévisionniste que Nostradamus.

    Quand la science avance ça arrange tout le monde, mais si elle empêche de sans mettre plein les poches c’est des fantoches.

    Les révisionnistes du rapport du Giec "peu nombreux" sont soit des « voyou » soit des « Nabots » soit des « imposteurs » infiltrés, qui s’auto lobotomisent ou s’intoxiquent de pensées lobbyistes, quand tout ira mal et que les dégâts dépasseront le potentiel économique et généreux de ceux qui auront déjà à gérer leur propre situation suivant des bouleversements qui dérangent :

    Des milliers de Promoteurs immobiliers.
    Des dizaines de milliers de vendeurs de biens immobiliers potentiels.
    Des millions de maisons de grands et petits standings.
    Des dizaines de centaines d’hôtels et de plages privées.
    Des milliards de vacanciers sans plage ou beaux Lagons, très loin des problèmes du Bangladesh, du Vietnam ou des Seychelles !
    Des milliers de communes et d’électeurs aux villas un peu prés ou derrières des digues.
    Des millions de petits propriétaires de front de mer.
    Des milliers de restaurants de plage.
    Des milliards des billards d’euro de chiffre d’affaire, de biens matériels, de business.

    Allègre Seul ! Vous voulez rire : Combien sont prêt à l’écouter pour toutes ses raisons.

    Trop de gens sont concernés et partie prenante, pour ne pas aller droit dans le mur.

    Et disent :

    Mais que racontent- ils ces connards de scientifiques « Heureusement qu’ils sont trop nombreux, pour ne pas s’autoriser à les faire taire radicalement » « La crise elle n’est pas prête de s’arrêter avec ces trous du cul ! Qui viennent faire baisser la valeur de nos biens » Merde se dit le mafieux ou le politique véreux qui voit sont argent sale investi sur une belle villa se dévaloriser » « Enfoiré se dit le futur pensionné qui c’était capitalisé un petit pied dans l’eau et qui va le voir disparaître ! A moins bien sûr que cela soit naturel et que la communauté : L’ouvrier, le petit paysan ou monsieur tous le monde payent des digues et des acropodes, pour que les assurances fonctionnent et ponctionnent ceux qui crient aujourd’hui, pour prévenir plutôt que guérir.

    Comme on ne peut ne pas flinguer la science et tous les scientifiques, même si on en meurt d’envie ! On va la/les remettre dans les rangs et comme pour l’atome et les cigarettiez ou les lobbys japonais exterminateur de thon, on va les dévaloriser. De toute façon c’est gagné trop d’intérêt ! Une facture ou une absence de diversité (16000 espèces en danger aujourd’hui) et des milliers disparues.

    Pour qui : Pour nos propres enfants même pas nos petits enfants ! Ceux que l’on dit tant aimer pourtant. S’ils pissent un jour sur nos tombes ! Alors cela sera mérité.

    La future révolution sera écologique ou le monde sera sans paix.

    Les Questions de bons Journalistes devraient donc être : Avez-vous une maison ou un cabanon au Cap Ferré ? Une maison en Camargue ? Travailler vous pour une grande chaine hôtelière ? Dans une agence immobilière ou touristique ? Avez-vous des contacts avec la mafia russe ou Italienne ? Avez-vous des intérêts à Venise ou aux Seychelles ? En Californie ? Dans des fonds de pension immobilier, une petite maison pied dans l’eau ou derrière une digue ? ex ext !

    Là se trouve la réponse à biens des intimes convictions ! Identique raisonnement pour le salarié ou l’ingénieur atomiste avec ses déchets ou pour l’ouvrier d’une usine de munition, alors qu’ils savent pertinemment que cela peut tuer ou tuera.

    Pour celui qui est déjà dans la merde ou la chair à canon et pour celui qui va payer de la génération de demain, la question est simple : Si vous ne vous impliquez pas par vos droits de citoyen ou de vote, que vous vous comportez comme des moutons en tendant l’oreille à ces voleurs de patrimoine universel et ses colporteurs de mensonges à la solde des lobbys par sottises ou cupidité ! C’est un monde bien misérable que sera le votre et celui de vos progénitures.

    Les plus malins c’est sûrement les Mauriciens. Comme les corses ou tous les amoureux de leur Ile : Pour rien au monde ! Ils auraient bradé leurs côtes, il y a quelques années. Mais comme les dégâts sont de plus en plus visibles ; ils ont décidé au lieu de louer pendant 99 ans les maisons "pied dans l’eau" : De tout vendre avant qu’elle n’existe plus, faute de pouvoir économiquement les entretenir.

    C’est repousser le problème à demain, mais les privés Sud africain et d’autres qui achètent en seront pour leur frais, les eaux un peu plus hautes, un peu plus fortes. Bien joué 20 cm de plus au dessus de la barrière de corail qui forme les lagons et au moindre cyclone « bonjour la houle à l’intérieur ». Mais ça bétonne ou enroche dur déjà maintenant ! Auront-ils les moyens ? Ce n’est pas si sûr avec 80 cm de plus.

    Les 3 Big One du dragage mondial se font et vont se faire des « couilles » en Or à remblayer les plages et protéger les côtes sur le dos de la communauté si l’affaire est classée en calamité naturelle.

    La chasse aux chercheurs intègres et visionnaires est ouverte, vos budgets vont fondre comme la calotte glacière et des révisionnistes de plus en plus diplômés vont voir le jour à grand renfort de dollars. Vous avez réussi à informer ! Ce n’est qu’une bataille, la guerre vous la perdrez !

    Pour ma part comme « Diogène » Plus je vois les hommes, plus j’aime mes chiens.

    Ecrit en quelques minutes avec sûrement des fautes ou des petites erreurs de syntaxe pour les médiocres, qui n’ont que ce type d’argument pour critiquer, déstabiliser ou dévaloriser ! comme pour le rapport du Giec.

    Allègre insulté dans la forme dirons certains ! Comme seule réponse sans contradiction du fond ! Un si bon Géophysicien spécialiste de la tectonique des plaques et de tout : Du gluon
    A la nano particule.

    Mais de qui se moque-t-on ! Qui êtes-vous ? Pour salir allègre ! Et le traiter de porte fanion des idées lobbyistes. D’être leur bouffon.

    Windust : Ces gens auraient-ils la mémoire courte ! Ou souffrent-ils d’une amnésie volontaire ?

    Qui a insulté en premier et rajouté « NOTEZ CELA ! » aux Journalistes et Télé présentes ?

    Ces personnes : Comme Allègre (Cela nous pend au nez à tous, avec l’âge qui avance) pour ses compétences décidément ! A des signes inquiétants de sénescence, puisqu’il en oubli les bases de sa spécialité d’avant.

    Sans métaphore.

    Les répliques sont toujours consécutives à un tremblement de terre initial.

    La tectonique des plaques actuelle physique et numérique « n’est que remise en place ».

    Mais comme seul :

    L’étude de l’ordre chronologique des événements valide l’hypothèse d’un état primitif.

    Mon diagnostic perso sera : Qu’il est peut-être atteint de la Maladie dit de « Don Quichotte »

    Symptôme « Syndrome de persécution - agressivité injurieuse » contre des personnes physiques plus populaire que lui Nicolas Hulot ou des prix Nobel par exemple. « Paranoïa sexuelle allègre et dissimulatrice » Individu tourmenté par un /des Mammouth(s) qui veulent le dégraisser ou l’engrosser « Animaux pourtant disparut depuis longtemps ». Ou parce qu’avec du plâtre : Il dit avoir trouvé la solution pour faire bander un « Crocminion » au Zizi en Dordogne en 69, sans que personne ne l’ait vue et pour pas cher.

    Avis d’un de ses pairs le professeur Cabrol : Tout semble normal, sauf peut-être la date ! Et que ceux qui le suivent dans son délire sont plutôt des Néandertaliens.

    Warning : Sans cognition et beaucoup de conviction ! Il entretient sa maladie par des publications ou la mise en fonction de moulins à vent de forum, auprès desquels il trouve un certain public qu’il contamine. Surtout ne l’écoutez pas, vous allez oublier après comment l’histoire à commencée.

    Conclusion Métaphorique : La Techtonique est une dance récente à pratiquer par les retraités avec modération, s’ils ne veulent pas être en dehors de la plaque.

  • Climat : 400 scientifiques signent contre Claude Allègre

    4 avril 2010, par chrisleherou

    Si on a même plus le droit de s’opposer à ce qu’une majorité , peut être pas objective et libre de pensée ,croit , alors c’est le début de la dictature .
    Je ne suis pas scientiquement formaté , mais ai l’esprit scientifique depuis que mes sens se sont ouvert.
    Heureusement que des hommes comme alegre ,galilée , bruno ,existent ou ont existé.
    Etre homme et croire que l’action de l’existence de son espèce peut dominer un astre de 12 000 km de rayon à la surface qui se bat entre 10 et -273 degrés est de l’égocentrisme appliqué et typique de l’humain ( il n’en est pas responsable car je pense que cet aspect de la personalité humaine est ancré génétiquement depuis quelques centaines de milliers d’années dans son "patrimoine génétique", par l’observation erronée des mouvements stellaires et planétaires depuis ce que certains appèlent : la conscience de l’ existence ( forme d’intelligence qui n’est certainement pas propre à l’homme , car c’est un peu trop divinement et donc égocentriquement pensé à mon goût))
    En résumé , bravo Monsieur alègre , et aussi pour ce principe de précaution qui tue l’esprit d’entreprise et la culture du risque essentielle à la vie de toute espèce sur terre et probablement sur les dizaines de milliards de planètes où la vie s’est développée .
    Mais je ne suis pas d’accord sur tout et surtout sur le droit qu’a l’homme sur le reste du vivant .
    J’ai la modestie de dire que je n’ai jamais rencontré d’hommes plus sensibles et donc intelligent que moi=même , mais j’ai rencontré des centaines d’animaux envers lesquels j’ai un complexe énorme et devant lesquels je me sent tout petit .
    Donc , je met 7.5/10

    • Climat : 400 scientifiques signent contre Claude Allègre

      4 avril 2010, par Emmanuel Saint-James

      Ce qui est en question ce n’est pas le droit de s’opposer à ce que la majorité croit : Sauvons La Recherche passant une grande partie de son temps à s’opposer aux réformes votées par la majorité du parlement, votre remarque est particulièrement déplacée. Il ne s’agit pas d’empêcher les climato-sceptiques de s’exprimer, mais d’empêcher toute personne d’accuser des scientifiques de mensonges alors que sont elles qui mentent. Si j’étais climato-sceptique, j’en voudrais à C. Allègre de décrédibiliser ce point de vue par ses méthodes indignes d’un scientifique. Le fait qu’aucun climato-sceptique, à ma connaissance, n’ait condamné C. Allègre pour son manquement à l’éthique me laisse penser que ce point de vue n’est adopté par aucun scientifique honnête.

  • Climat : 400 scientifiques signent contre Claude Allègre

    2 avril 2010, par GAUCI

    Je soutiens sans réserve et totalement Claude Allegre qui , certes, va à contre courant de tout ce qu’on affirme aujourd’hui : ce qu’il dit est fondé, réaliste, et scientifiquement prouvé : qui connait avec certitude ce que sera le climat de la terre dans 10, 20, 50, 100 ou 1OOO ans ? Humblement,mes connaissances en géographie, en climatologie, en Géologie, en hydrologie,en Histoire ,montrent que l’histoire de la Terre a enregistré beaucoup de variations, et parfois énormes, qui se sont produites sur des milliers d’années, et la vision d’une évolution catastrophiste et sûre de nos fameux savants me laissent pantois ! L’interférence de la politique et de l’économie dénoncée par C.Allegre est criante et gène trop de monde.On attendra sans doute encore la destruction de la Côte d’Azur annoncée par A. Tazief ;elle aura peut-être lieu ! peut-être pas ! Quand ?On connait depuis longtemps l’eusthatisme diastrophique (mouvements des continents et du niveau des océans), alors....NOS SAVANTS SONT DONC CAPABLES D’AFFIRMER ce que sera le visage de la Terre dans l’avenir ? Bravo ! On affirmait récemment(ON = SAVANTS ) les désastres de la maladie de la vache folle, ON allait installer la DCA pour tuer les oies sauvages ! et ON allait tous crever de la grippe ! Bon, le bon peuple y croit suite au matraquage médiatique, politique, économique....TANT MIEUX, mais j’ai comme l’impression que seul Dieu ou l’évolution inconnue (pour les mécréants !)connaissent la suite avec certitude, et c’est tant mieux. BRAVO à Claude Allègre

    • Climat : 400 scientifiques signent contre Claude Allègre

      2 avril 2010, par Emmanuel Saint-James

      Ce que dit C. Allègre serait "fondé, réaliste, et scientifiquement prouvé" mais ce que disent tous les autres scientifiques ne l’est pas ? A ce niveau de partialité, ce n’est même pas la peine de répondre.

  • Climat : 400 scientifiques signent contre Claude Allègre

    2 avril 2010

    Les vérités scientifiques se démontrent et ne se décrètent pas.

    Jamais personne n’a pu prévoir l’avenir même en se référant à « l’Histoire ». On est toujours soumis à l’effet papillon.

    Les démonstrations du GIEC sont réfutables en partie. Dans leur bilan radiométrique ils amplifient l’influence des termes de deuxième ordre et d’ordre inférieur (CO2 etCH4 et…), et atténuent celle des termes de premier ordre (vapeur d’eau). C’est une façon classique, mais plutôt industrielle que scientifique pour faire passer un bilan.

    Claude Allègre ne fait que mettre en garde contre le catastrophisme ambiant, en étant quelquefois excessif, mais aussi sans apporter de démonstration. Il se bat avec les mêmes armes que celles de ses détracteurs.

    Quand aux prévisions des climatologues, ce sont plutôt des prédictions qui n’ont pas plus de valeurs que celle de Nostradamus. En deux mots si les modèles de prévisions climatiques existaient, comment aurait-on pu les valider, sachant que cette science est récente (20 à 30 ans) et que les phénomènes climatiques se développent sur de longues, voire très longues périodes.(100 à 10000 ans).

    • Climat : 400 scientifiques signent contre Claude Allègre

      2 avril 2010, par Emmanuel Saint-James

      Depuis des milliards d’années, le soleil apparaît avec une extrême régularité environ toutes les 24h à l’Est, et vous vivez quotidiennement avec cette certitude. La science est par nature un discours prédictif, et elle a fait à de nombreuses reprises la démonstration de sa justesse. Toute la théorie de la mécanique céleste est là pour le prouver. Votre affirmation que personne n’a pu prédire l’avenir est donc parfaitement faux. Vous semblez ignorer d’autre part que les modèles climatiques, effectivement récents, sont testés en les appliquant sur ce qu’on sait (par différentes méthodes) du climat il y a des milliers d’années, afin de vérifier qu’ils débouchent sur le climat d’aujourd’hui.

      En ce qui concerne l’atténuation de l’influence de la vapeur d’eau, vous reprenez une critique qui a déjà été émise et que le GIEC estime infondée. Etes-vous un spécialiste du climat pour pouvoir être aussi affirmatif contre l’avis d’un collectif qui s’appuie sur des articles publiés par des revues scientifiques à comité de lecture ? Car c’est bien en cela que le GIEC emploie des armes honnêtes, contrairement à C. Allègre qui reconnait avoir modifié dans le sens qui l’arrangeait des mesures relevées impartialement par d’autres.

      Je ne suis pas compétent pour savoir si les prédictions du GIEC sont justes, mais je n’ai aucun doute sur le fait que C. Allègre tient des propos inadmissibles.

  • Climat : 400 scientifiques signent contre Claude Allègre

    2 avril 2010, par Corindon

    Le débat est bien mal engagé. Que le climat ait tendance à se réchauffer, personne ne le nit. Que le CO² puisse créer de l’effet de serre, c’est un fait scientifique connu. Que les dégagement de CO² dus à l’activité humaine contribuent au réchauffement, la thèse contraire paraît difficile à soutenir. Que ces dégagements soient le fait du réchauffement observé personne n’est en mesure de vraiment l’assurer.
    Que cela fasse débat entre les spécialistes c’est une très bonne chose. Que cela alimente des congrès scientifiques cela me parait normal et profitable a la science.
    Par contre que cela touche votre vie et la mienne est une toute autre affaire. Que l’on utilise les résultats alarmistes de certains pour créer un climat d’angoisse populaire dont d’autre et parfois les même tirent profit, politiquement ou économiquement, la chose est différente.
    Mettons les choses au pire. Le réchauffement climatique résulte de l’activité humaine et principalement de l’usage des combustibles fossiles. Oui. Et alors ?
    Vous irez chercher votre journal à pied au lieu de prendre votre voiture ? Vous allez changer vos ampoules électriques ? Vous allez baisser la température de votre appartement ?
    Ce la va vous donner bonne conscience ? Oui ? Et vous aurez changé quoi ?
    Vous allez ainsi économiser quelques litres de pétrole que d’autres vont s’empresser de consommer. Y aura-t-il pour cela un gramme de moins de CO² dégagé ?
    Mais oui me direz vous si tout le monde s’y met ! Bravo ! Et alors ?
    Alors les réserves de pétrole dureront plus longtemps. On nous parle de 30 ans de 40, de 50 ans. Si nous économisons vraiment elles dureront plus longtemps. Oui Combien ? 70, 100 ans ? Plus vous croyez ?
    Et cela aura changé quoi ? La quantité totale de CO² qui doit se dégager n’aura en rien changé, l’effet sera le même décalé tout au plus de quelques années, car une fois dans l’atmosphère il y est pour des centaines et des milliers d’années. Tout au plus aurez vous reculé la catastrophe, si catastrophe il y a, de quelques années.
    Si vous voulez faire quelque chose ce n’est pas cela qu’il faut faire. C’est boucher un puit de pétrole pour 1000 ans, c’est fermer une mine de charbon définitivement, c’est, si vous le voulez, chaque fois que vous économisez un litre d’essence le mettre en bouteille bien enfouis à jamais au fond de votre cave. Là effectivement vous aurez fait quelque chose pour le CO²
    Expliquez comment une éolienne ou un panneau solaire change quelque chose au CO².
    Tout au plus elle permettra à d’autre, demain ou après demain, de brûler du combustible à votre place.
    Mais comprenez moi bien. Je trouve très bien que vous ailliez chercher votre journal à pied, que vous réduisiez votre consommation électrique, même que vous installiez des panneaux solaires sur votre toit et une éolienne dans votre jardin. Cela va vous permettre d’économiser de l’argent (que vous vous empresserez de dépenser dans des produits dont la production, remarquez le quand même, aura dégagé beaucoup de CO²).
    Faites le non de votre portefeuille mais de grâce pas au nom de l’écologie !!!!

    • Climat : 400 scientifiques signent contre Claude Allègre

      2 avril 2010, par Emmanuel Saint-James

      Nier que des micro-actions de millions de personnes puissent changer le cours de la planète, c’est nier que les millions de micro-actions dues aux vagues contre une falaise constituent le phénomène que nous nommons érosion. Et l’accusation gratuite que les économies faites ne serviront qu’à polluer plus ailleurs est un argument indigne d’un débat scientifique.

      • Climat : 400 scientifiques signent contre Claude Allègre

        5 avril 2010, par Hossein Sedghi

        comment peut-on croire une idee qui ne peut pas etre prouvee scientifiquement et qui nie clairement la loi thermodynamique basee sur le bilan energetique du systeme soleil-atmosphere-terre ?
        Une couche de co2 au sein de l,atmosphere et autour de la terre ne peut jamais exister car ce dernier ne fonctionne pas comme une reservoire stationnaire des elements constitutionels de l,air mais comme un ocean turbulant qui melange et deplace rapidement ces elements.D,autre part une couche de co2 capable d,arreter et absorber le rayonement solaire va diminuer effectivement les vectors d,albedo et surtout les radiations dites rayonnement directs vers la terre ,ce qui est le plus important vector agissant sur le rechauffement de l,atmosphere a la base de la terre slon le bilan d,enegie. Dr Hossein Sedghi tehran-iran

        • Climat : 400 scientifiques signent contre Claude Allègre

          12 avril 2010, par bratisla

          ... Je ne suis pas climatologue ni chercheur en physique, mais je sais très bien qu’on n’a pas besoin d’une "couche" pour qu’une molécule de CO2 absorbe le rayonnement incident IR avec ses doubles liaisons - le CO2 peut se diffuser partout sans souci, son pouvoir transformant énergie lumineuse -> énergie d’agitation thermique reste le même ... j’avoue être un peu choqué de voir ce genre d’arguments dans un site par et pour les chercheurs.

          Je suis assez étonné aussi de ne pas voir dans ces colonnes plus de réactions de soutien de ces chercheurs par leurs collègues d’autres disciplines. Résumons : nous avons une personne (Mr Allègre) qui utilise sa notoriété scientifique (réelle) pour vendre des livres bourrés d’erreurs, de citations erronnées voire gravement déformées (un comble pour tout chercheur sérieux !), des positions pour le moins curieuses (le changement climatique est une escroquerie mais il faut enfouir géologiquement le CO2 - rien à voir avec les subsides de Schlumberger et Total pour le laboratoire de géochimie de l’IPGP sur la question de la séquestration géologique de CO2), livres qui attaquent ad hominem des chercheurs qui font leur travail. Confronté aux erreurs scientifiques de son livre, Mr Allègre prétend qu’il a écrit un livre "politique" (cf sa réponse à Libération) et non pas scientifique - pour autant il use beaucoup de sa notoriété scientifique pour imposer ses points de vue ! Notons également que la notion de politique n’implique pas le mensonge, comme lorsqu’il déforme la courbe d’un article de climatologie pour clamer un refroidissement depuis 2000 - alors que la courbe originelle s’arrête en 2001 !
          Face à cette attaque étiquetée comme politique, les chercheurs incriminés ont eu le bon réflexe d’aller eux aussi sur le terrain politique en demandant à leur ministre de tutelle de les soutenir. Imaginez la même chose pour chaque discipline : les biologistes connaissent bien le problème avec les créationnistes, mais les autres peuvent sans doute se mettre aussi dans la peau de ces chercheurs traînés dans la boue, menacés de mort pour certains (Phil Jones l’a été, à un point tel qu’il a dû demander une protection policière !) ; la solidarité minimale commande qu’on soutienne leur droit à ne se faire démolir que sur le plan scientifique (et comme il faut), et non pas à coup d’allégations "grand complot écolocapitalistocommuniste" ! Qu’on conteste leurs travaux, oui, mais avec des arguments scientifiques corrects et pas des courbes déformées, tronquées, des études partiales, le tout avec un enrobage tribun ; l’Académie des Sciences a déjà joué ce rôle, il pourra continuer à l’avenir.

          La pétition contrant (et non pas contre !) Mr Allègre est parfaitement légitime. Elle permet de mettre au clair la question politique, pour en revenir sur le terrain de la science. Partisans comme opposants de la théorie du changement anthropogénique devraient se réjouir que Mr Allègre soit obligé de revenir à son métier d’origine pour proposer des études plus sérieuses que ses livres démontés en quelques minutes. Nul doute que ses réelles qualités de chercheur en géochimie pourront aider à éclairer utilement le débat - à commencer par ne pas confondre un disque avec une sphère.