L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions
Accueil / Actualités / Comment les universités russes sont devenues l’avenir de l’éducation mondiale

réactions à l'article «Comment les universités russes sont devenues l’avenir de l’éducation mondiale»

  • Comment les universités russes sont devenues l’avenir de l’éducation mondiale

    16 août 2010, par Fulcanelli

    Bonjour Monsieur Trautmann,

    L’analyse de Bikbov passe sous silence le fait que "la structure très directive concentrant le pouvoir" est justement l’Etat.
    Alors, si ce qui se passe en Russie nous pendait au nez, ne serait-on pas schizophrène à vouloir conserver coûte que coûte la dimension nationale du SFRI (fonctionnariat, diplôme d’Etat, etc.) ? De plus comment l’appliquer Bikbov dans le cas d’états centraux faibles, par exemple dans les systèmes fédérés ? Hum, hum...Il n’y a pas de Poutine en Allemagne, si ?

    Pour que la thèse de Bikbov tienne hors de la Russie, il faudrait une coalition entre l’Etat, qui souhaite être performant (dans l’intérêt de qui ?) et le marché qui souhaite la libéralisation de la recherche et de l’enseignement supérieur pour le profit, non ?

    L’étude de la philanthropie aux USA montre à quel point les rapports de forces public-privé dans le système de recherche sont variables.