L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions
Accueil / Actualités / SLR soutient Adlène Hicheur

réactions à l'article «SLR soutient Adlène Hicheur»

  • SLR soutient Adlène Hicheur

    16 février 2011, par Jean-Pierre Lees

    Bonjour a tous

    je vous transmets ci dessous quelques nouvelles récentes que vous pouvez également consulter sur le site, mis régulièrement a jour, du comité de soutien, à la page actions (http://soutien.hicheur.pagesperso-o...). Le 21 février sera pour Adlène le 500ieme jour de détention provisoire. Celle ci peut se durer jusqu’à 24 mois

    27 janvier 2011 : le mandat de dépôt (= détention provisoire en language juridique) a été renouvelé pour 4 mois par le Juge Des Libertés (JLD) après une mascarade de débat. Un appel a été déposé auprès de la chambre d’instruction.

    4 février 2011 : la chambre d’instruction a débattu en absence d’Adlène d’un appel concernant une précédente demande de mise en liberté. Elle a signifié son refus le mardi 8 février

    11 février 2011 : la chambre d’instruction a débattu de l’appel à la décision du 27 janvier. Adlène y a été entendu par la cour par visio conférence (depuis la prison de Fresnes). Une décision à nouveau négative a été rendue le 15 février (hier)

    Dans le deux cas un recours a été déposé en cassation. Si ces recours devaient s’avérer à nouveau négatifs la porte serait alors ouverte pour un recours auprès de la cour européenne des droits de l’homme (CEDH)

    10 février : nous avons recu un courrier relativement long du ministère de la justice faisant suite à nos lettres au président de la république et au ministre de la justice. Vous trouverez copie de ce courrier ici :
    http://soutien.hicheur.pagesperso-o...

    Plusieurs interprétations peuvent en être données :
    a) une leçon d’instruction civique nous démontrant que nous sommes dans un état de droit et que tout est fait dans les règles et que nous avons donc tort de nous inquiéter. Adlène peut faire tous les recours nécessaires et sera entendu par la justice (bref, un monde parfait...)
    b) une suggestion de pistes à suivre (?!)
    c) cette interprétation d’un internaute Islandais Mr Andrew Peters, tenant le blog ECHR news (http://echrnews.wordpress.com/)spécialisé dans l’actualité de la cour européenne de justice. Au vu des décisions récentes, son interprétation parait plausible. Je vous la livre ici : " La lettre du chef de cabinet du ministere de la justice est particulierement interessante car il ment. L’affaire H est tres probablement une affaire dite "signalee" et toute les requisitions prises sur la remise en liberte de H. par le procureur general de la cour d’appel de Paris devant la chambre de l’instruction de la cour de l’appel de Paris le sont sur instruction directe du ministere de la justice (cf. article du journaliste du monde http://libertes.blog.lemonde.fr/201...)."

    - Il m’a été rapporté que l’existence du comité de soutien a été plusieurs fois évoquée par les juges (JLD et appel de la chambre d instruction). Selon eux notre demarche serait corporatiste (les chercheurs sont toujours preuve de solidarité entre eux) et nous ferions preuve de manque de jugement.

    Il est important de maintenir la pression par de nouvelles actions

    JP Lees, président du comité de soutien à Adlène Hicheur