L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions
Accueil / Tribunes et Contributions / Comment le management tue

réactions à l'article «Comment le management tue»

  • Comment le management tue (remarque)

    2 juillet 2012, par Jean-Marc Gandy

    "Tout ce qui est excessif est insignifiant". De qui déjà est cette fameuse maxime ?
    Pas besoin d’être devin ou "psy" pour deviner que Denis Viennet a certainement vécu des traumatismes et des frustrations particulièrement graves dans sa vie professionnelle. Oui mais voilà ce ne sont pas les personnages aigris qui font avancer les choses… Donc il conviendrait que ce Monsieur Viennet cesse de tout amalgamer (management, optimisme forcené, suicide, nazisme…). Il s’agit encore de cette bonne vieille tactique totalitaire et détestable qui consiste à tout généraliser pour en faire une Vérité afin de mieux condamner. Bien sûr qu’il existe des formes de management catastrophiques pour l’être humain (et au final pour l’entreprise). Plus sérieusement, qu’est ce donc que "bien manager" dans le cadre professionnel si ce n’est motiver et donner envie au gens de travailler avec vous. Heureusement, dans de nombreuses entreprises (PME notamment) le management n’a pas grand-chose à voir avec cette vision d’Apocalypse que nous décrit Monsieur Viennet. Lequel serait sans doute très heureux que l’on interdise tout simplement l’existence de ces structures profondément aliénantes que sont les entreprises… Allons, allons Monsieur Viennet, une petite dose gratuite d’optimisme vous ferait pourtant le plus grand bien ! Ouh la la que j’ai-je proposé là !