L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions
Accueil / Tribunes et Contributions / Evaluez-moi. Évaluation au travail : les ressorts d’une fascination.

réactions à l'article «Evaluez-moi. Évaluation au travail : les ressorts d’une fascination.»

  • Evaluez-moi. Évaluation au travail : les ressorts d’une fascination.

    3 février 2013, par KELLER Angélica

    Nous avons reçu la réaction de Pascale Charpin à cet article.
    La voici :

    On parle peu (pas ?) sur ce forum du "suivi des doctorants" qui pourtant relève clairement de la "folie-évaluation". On lit dans le rapport Jean-Yves Le Déaut :

    — développer un suivi individualisé des doctorants en généralisant les points d’étapes réguliers et les soutenances a mi-parcours ;

    — généraliser et développer des modules de formation variés, ouverts sur la société, qui permettent aux étudiants de mieux valoriser leur doctorat. Ces modules pourraient, comme le font les doctoriales, concerner la découverte du monde de l’entreprise, la propriété intellectuelle, l’initiation à la pédagogie ou à la communication, au droit, etc. ;

    — d’encourager la représentation du monde socio-économique et augmenter la proportion des doctorants dans les conseils des écoles doctorales.

    Les Ecoles doctorales ont commencé a mettre en place, depuis quelques années, un système qui dans certains cas, fait déjà, de ces CDD-doctorants les CDD les plus évalués, encadrés et aussi alimentés (de force) en activités de toutes sortes. On ne parle plus de recherche, ni même de formation par la recherche. Le période doctorale devient autre chose ...
    Et pour gérer tout cela il faut des logiciels où les étudiants, leurs parcours, leurs activités avant/après la thèse sont stockés.

    Le nouveau venu est Amethis, initié a l’université de Bretagne et qui a vocation de s’étendre :

    http://www.ueb.eu/InfosServices/Act...

    A t on réfléchi aux avantages/inconvénients/derives d’un tel système ?
    Des maintenant les dérives sont patentes. Il y a, ainsi, un système de points pour certaines ED correspondants aux différentes activités du doctorant ... points exigés par un robot aveugle et sourd, sous forme d’un quasi-harcèlement.
    Si l’on ajoute que les contrats enseignement-thèse sont, disons lourds et bureaucratiques, que devient la période doctorale ?