L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions
Accueil / Comités loc. et transv. / Expatriés >>> / Mascarade à l’Ambassade

réactions à l'article «Mascarade à l’Ambassade»

  • > Mascarade à l’Ambassade

    20 mars 2004, par Sylvain Miachon

    Quel que soit la forme de la manifestation, ce qui compte, c’est que vous ayez pu être présents en nombre significatif.

    70 personnes dans une ambassade provoquent nécessairement la rédaction d’un rapport du personnel consulaire au Quai des Orfèvres, et c’est déjà pas mal.

    • > Mascarade à l’Ambassade

      19 juin 2005, par Julien

      Pourquoi le quai des Orfevres, ne serait-ce pas plutot le quai d’Orsay ??
      >> ’’70 personnes dans une ambassade provoquent nécessairement la rédaction d’un rapport du personnel consulaire au Quai des Orfèvres, et c’est déjà pas mal.’’

  • Premier commentaire du coordinateur...

    19 mars 2004, par Arnaud Blanchard, coordinateur de Londres

    Comme toujours, il y a toujours quelques (c’est rassurant de voir leur rarete) personnes qui reflechissent peu, agissent peu, parlent peu (ca, ce n’est peut etre pas plus mal).

    Il semble que le but du rassemblement n’avait pas d’autres ambition d’apporter notre soutien a la manifestation en France. Je cite "On souhaite que cela soit calme, et distingué. Juste un message de soutien aux mouvements en France."

    Nous etions plus de 80 (sur la photo) et 75 ont reelement signes (qu’est qu’ont fait les 5 autres ???...). Par consequent, je considere que l’objectif a ete atteint.

    Pour ce qui est du probleme d’etre "cache" par l’ambassade effectivement ca peut etre un probleme. Ceci dit des que nous avons su le probleme, nous l’avons envoye aux expatries. En consultant l’archive de mes mails je ne vois pas de commentaires ou d’aide de Pierre VAL. Par consequent nous avons pris la decision qui nous semblait la bonne.

    Il est fort possible que ce soit encore une manoeuvre habile du gouvernement, mais etant donne la situation tendue a Londres (http://www.lemonde.fr/web/article/0...) et que le public est massivement avec nous (http://www.lemonde.fr/web/dh/0,14-0...), je crois qu’il etait preferable de ne pas perdre cette confiance en risquant de causer des troubles.

    J’espere que Pierre Val n’etait pas assez naif pour croire que parce que 80 gars allaient se pointer a Londres, on allait immediatement etre ecoute et obtenir sur place tout ce que nous reclamons depuis longtemps. Pour ce qui est des petits fours, je trouve le repproche ridicule. Il aurrait peut etre prefere etre accueilli par des CRS ca aurait fait plus de spectacle.

    Mais je repete il semble que les jamais content soient rares et je suis globalement satisfait...de la reaction des chercheurs, pas du gouvernement evidement. C’est pour ca que je pense qu’il faudra effectivement rentrer en resistance comme le propose M. A. Trautman. Mais de maniere intelligente et subtile comme j’ai l’impression que la grande majorite d’entre vous en etes capable.

    Continuons, on ne lachera pas !!!

    • > Premier commentaire du coordinateur...

      19 mars 2004, par pval

      Cher Arnaud,

      Je crois que nous perdons notre temps en debats inutiles. Pour repondre a tes critiques, je suis bien conscient que je n’ai pas participe a l’organisation de cette manifestation, mais, une fois encore, l’article cite ne constituait pas une attaque contre les organisateurs. Je sais qu’il est toujours plus facile d’arriver apres la bataille...

      Ceci dit, je peux te rassurer sur un point, je ne suis effectivement pas naif au point de croire qu’une manifestation a Londres allait permettre de regler le probleme de la Recherche en France. Ceci dit, et je ne suis pas le seul (certains messages postes ici en temoignent) a avoir ete choque par l’extreme demagogie affichee par les deux pauvres lampistes qui nous ont recu.

      Je ne suis pas le seul non plus, a penser que du point de vue de l’image, notre mouvement n’a pas ete efficace. Une manifestation a l’interieur du Consulat n’a aucun impact sur l’opinion publique, et je serais curieux de savoir quel message a pu etre retourne au ministere, si ce n’est que nous etions dociles et prets a tout avaler.

      Je ne souhaitais pas provoquer une revolution, mais simplement qu’on puisse etre vus a l’exterieur du consulat de maniere a laisser une trace plus lisible pour le mouvement en France, le Ministere et l’opinion publique.

      Meme si tu n’es pas de mon avis, ce que je concois aisement, je trouve tes attaques personnelles concernant mon degre de reflexion et ma capacite a m’exprimer au moment opportun, completement deplacees.

      Arretons la ces chamailleries, je reste ouvert a toute discussion constructive.

      Cordialement,

      Pierre.

  • > Mascarade à l’Ambassade, point de vue d’une organisatrice

    19 mars 2004

    Juste quelques precisions : Nous etions exactement 71.

    Cela peut paraitre faible, mais ces 71 personnes ont etes rassembles en 4 jours seulement, par une equipe totalement inexperimente. On a accepte les pressions de l’ambassade, a cause des relations politiques Franco-Anglaises tendues, et pour bien montrer notre bonne volonte, et le fait que nous sommes des gens capables de discuter d’un probleme, sans pour autant avoir besoin de taper du poing sur la table.

    Face a la reaction du cabinet ministeriel, il est atterant de realiser que les seules methodes pour parler d’egal a egal avec notre gouvernement, et pour se faire entendre sont la violence et les cris, et surtout les prises d’otages publiques.
    Il est difficile de decrire mon ecoeurement, qui est visiblement partage.

    Emmanuelle Guilhon, co-organisatrice de la "mascarade"

    • > Mascarade à l’Ambassade, point de vue d’une organisatrice

      19 mars 2004, par Olivier DELLIS, post-doc en exil a Cambridge depuis un an et demi

      Hier, j’etais a la fameuse reception de l’ambassadeur.
      J’etais sur qu’il n’en sortirait rien, et je n’ai pas ete decu.
      Le plus hilarant fut la lettre venant du ministere. Cette lettre n’est ni datee, ni signee, elle n’existe donc pas !
      Si nous devons a nouveau manifester a l’ambassade de Londres, nous devrons rester a decouvert car ils ont peur de ca.

    • > Mascarade à l’Ambassade, point de vue d’une "Expat’Girl"

      19 mars 2004

      Qui n’est pas sorti ecoeure de cette "manifestation" ?!

      Apres etre sorti de l’Ambassade (ou d’une de ses sous-piece miteuse) on est reste un petit groupe a attendre dans la rue ... Attendre quoi, on se savait pas trop, mais on n’en revenait pas que ce soit fini. Boucle en 1h "Allez, hop, rentrez la, un p’tit cafe -c’est pour nous appater ?!-, un discours d’un gars qui n’a de toute facon pas de pouvoir autre que celui de transmettre nos messages, une photo cachee aux yeux de tout le monde et deguerpissez..."

      Bizarrement, la, personne n’a dissipe le rassemblement post-manif ... forcement, y’avait plus de journalistes !

      Bon, OK, je savais qu’en venant a Londres ce serait juste pour une photo et une signature, je ne m’attendais pas a une grande reception. Mais la, c’etait un peu fort quand meme .... je ne suis meme pas sure que les gars qui attendaient pour les visas a la porte d’a cote nous ont remarques !

      Karyn Megy, Post-doc Bioinformatique , Universite de Cambridge

    • > la mobilisation des expats : un succes

      19 mars 2004, par Peggy, organisatrice sur Toronto (Canada)

      Courage les "Londoniens" !

      Deja, votre rassemblement est impressionnant, et la photo mise sur internet est tres reussie. Rassembler du monde et faire une belle photo etaient les deux objectifs principaux : vous les avez excellemment atteints. Essayer de discuter avec nos consulats etait optionnel. C’est deja bien d’avoir tente ce dialogue de sourd. Moi, je ne m’en suis pas sentie le courage.

      C’est vrai qu’il est regrettable que ce gouvernement ne comprenne pas qu’a force de traiter les manifestations populaires par le mepris, il invite aux manifestations violentes et extremes. Mais on ne peut qu’etre fier de croire en notre democratie et de se comporter decemment. (De toute facon saccager les ministeres ne fait avancer les negociations que des groupes de pressions qui sont deja dans les petits papiers du gouvernement.)

      Enfin, je voudrais souligner que ces rassemblements d’expats de part le monde nous ont permis

      1) d’etablir le contact avec les autres expats : la prochaine fois, les rassemblements, c’est en 1 heure qu’on les fera !

      2) de discuter avec les chercheurs non Francais. A Toronto, par exemple, j’ai ete impressionnee par l’interet qu’ils ont montre : TOUS les chercheurs tiennent a la recherche francaise, pas seulement les Francais. J’ai recueilli des signatures pour la petition internationale, et je sais que les chercheurs "etrangers" que j’ai contactes vont etre tres attentifs a ce qui se passe en France.

      La journee de mobilisations des expats est un succes, meme si les reponses du president Chirac, du gouvernement et de certains consulats, laissent un gout de cendre dans la bouche.

    • RE : Mascarade à l’Ambassade

      19 mars 2004, par pval

      Hello,

      Mon intention n’etait pas d’attaquer les organisateurs de la manifestation londonienne aui ont subi, je le sais de nombreuses pressions de la part de l’Ambassade.
      Je tenais juste a souligner le mepris avec lequel le gouvernement traite le probleme non seulement des chercheurs, mais egalement d’autres categories telles que les enseignants, les hospitaliers ou les intermittents du spectacle...

      Plus que jamais, il faut que nous restions mobilises !