L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -
article
réactions
Accueil / Les archives / Archives 2002-2003 / Textes en débat / Financement des IFRs : un exemple de ce qu’il ne faut pas faire

réactions à l'article «Financement des IFRs : un exemple de ce qu’il ne faut pas faire»

  • > Financement des IFRs : un exemple de ce qu’il ne faut pas faire

    26 mars 2003, par rougon

    PROPOSITION D’ACTION :
    Malgré les dénégations de Madame la Ministre dans son communiqué de presse, la gravité de la situation est reconnue en privé par bien des responsables. On nous apprend ainsi que les IFRs ne pourront probablement plus être financés ; comme signalé par J. Bockaert il s’agissait là d’un des programmes les plus structurants pour la recherche dans le domaine des sciences de la vie. En même temps, les responsables au ministère et dans les tutelles nous conseillent de continuer à sièger dans les comités scientifiques mis en place (par ex : ACI) sans qu’une garantie puisse être donnée sur le maintien des crédits de payment. Nous devons montrer de la manière la plus claire notre refus de continuer à gérer la brutale pénurie, et de distribuer une manne qui devient tous les jours plus hypothétique. Nous proposons que les membres des comités scientifiques concernés refusent publiquement de siéger. Cette action devrait toujours résulter d’une prise de décision par comité entier et pas d’une action individuelle ; par ailleurs, nous devrons veiller à ne pas gêner les concours de recrutement. A cette condition, le mouvement pourra s’étendre largement dans les commissions des organismes de recherche. Certes peu visible du grand public, cette manifestation montrera de façon très concrète au Gouvernement l’état de découragement et la détermination de ceux qui se sont engagés à fond pour une recherche de qualité en France et leur volonté d’être concertés.
    Chris HENDERSON, Directeur INSERM U382, Geneviève ROUGON Directeur UMR CNRS 6156, IFR15