L’Association "Sauvons la Recherche" Groupes de travail Comités loc. et transv. Université de printemps 2011 EUROPE
Accès thématique Emploi et précarité Communiqués de SLR Actualités communiqués partenaires
Médiathèque Les archives Documentation revue de presse Tribunes et Contributions
accueil contact plan du site admin
caractères +caractères -

Poster un message

En réponse à :

V. Pécresse, R. Bachelot, A. Syrota et l’organisation de la recherche

mercredi 6 février 2008 par Alain Trautmann

Le 5 février 2008, lors de la réunion annuelle qui a rassemblé un millier de directeurs d’unité (DU) et autres responsables de l’Inserm à la Mutualité, deux ministres se sont exprimés. Valérie Pécresse avait un message principal à faire passer. Elle a déclaré : "La plus grande faiblesse [de la recherche en santé] c’est sans aucun doute l’émiettement et la complexité de ses structures (…) D’une organisation devenue complexe et illisible, (…) (...)

En réponse à :

V. Pécresse, R. Bachelot, A. Syrota et l’organisation de la recherche

lundi 3 mars 2008

Si je comprends bien avant il y avait l’INSERM, le CNRS et les facs qui étaient les acteurs de la recherche "biomédicale". Comme c’était "trop compliqué", on a simplifié en créant les UMR, puis les IFR, les PREs, le’ANR, l’AERES, les poles d’excellence, et bientôt les Instituts et les super-campus. Et tout ça sans supprimer aucune des couches précédentes. Il faudra bientot une demie page dans chaque rien que pour ecrire l’ensemble des structures auquelles appartiennent les chercheurs qui signent le papier. Conclusion : "simplifier" était en fait (...)

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)
  • [Se connecter]